Jacques Le Noël du Perron

De Wikimanche

Jacques Le Noël du Perron, né à Périers à la fin du XVIe siècle, mort en 1649, est une personnalité catholique de la Manche.

Dans les petits papiers de Richelieu

Jacques Le Noël du Perron, est par sa mère, un neveu du célèbre cardinal Davy du Perron.

Il embrasse très tôt l’état ecclésiastique dans lequel il fait une « carrière » fulgurante grâce à ses hautes relations. Il est notamment un des protégés du cardinal de Richelieu qui a tenu ses oncles en haute estime.

En 1616, il est nommé coadjuteur de l’abbaye Saint-Taurin d’Évreux. Six ans plus tard, il reçoit en commende une abbaye et un prieuré. En 1625, on le retrouve grand aumônier de Madame Henriette de France, sœur de Louis XIII, qu’il accompagne cette année-là en Angleterre. En 1636, il est sacré évêque d’Angoulême et, dix ans plus tard, évêque d’Évreux. Un de ses biographes, l’abbé Lerosey, raconte que, pour son avènement, il fait don à la cathédrale d’une chapelle d’argent. La famille du Perron a quelques moyens !

En 1649, Évreux et ses environs sont le théâtre de troubles graves et l’évêque essaie ″courageusement″ de fuir la cité épiscopale. Les bourgeois de la ville le contraignent à rentrer dans son palais. Il en conçoit un tel dépit qu’il en meurt aussitôt. Comme il l’avait souhaité de son vivant, son cœur est déposé dans l’église Saint-Louis à Paris où il rejoint celui du cardinal du Perron dans la sépulture de la Tour d’Auvergne.

Source

Dictionnaire des personnages remarquables de la Manche, tome 3, Jean-François Hamel, sous la direction de René Gautier, ISBN 2914541171