Jacques Le Fèvre du Quesnoy

De Wikimanche

Jacques Le Fèvre du Quesnoy, dit de Hesseln, né à Golleville en 1694 [1] et mort à Saint-Sauveur-le-Vicomte le 9 septembre 1764, est une personnalité catholique de la Manche.

Biographie

Né dans le manoir familial, Le Fèvre du Quesnoy revient dans son évêché dès son titre de docteur en théologie obtenu à la Sorbonne [2].

Il devient prieur d'Héauville, puis abbé commendataire de l'abbaye de Saint-Sauveur-le-Vicomte en 1743. En 1745, il est nommé archidiacre et vicaire général de Coutances [2].

Il est évêque de Coutances de 1757 à 1764.

Les Coutançais voient rarement ce prélat qui n’a pas laissé un souvenir impérissable s’il n’avait pas fait construire le palais épiscopal [3]. Sa fortune, modestes mais alimentés par les revenus de l'évêché et de l'abbaye, lui permet de vivre richement et de financer, outre le palais, la restauration de son abbaye [2].

Sa mort est survenue à l’abbaye de Saint-Sauveur-le-Vicomte dont il a été abbé commendataire [3]. Il est inhumé dans une chapelle nord de l'église Saint-Jean-Baptiste.

Notes et références

  1. On trouve parfois né à Valognes en 1707.
  2. 2,0 2,1 et 2,2 Em. Vivier, « La condition du clergé séculier dans le diocèse de Coutances au XVIIIe siècle », Annales de Normandie, 1952.
  3. 3,0 et 3,1 Jean-François Hamel, sous la direction de René Gautier, Dictionnaire des personnages remarquables de la Manche, tome 3, éd. Eurocibles, ISBN 2914541171.

Article connexe