Jacques Delarue

De Wikimanche

Jacques Delarue, né à Bricquebec le 18 septembre 1919 et mort le 14 septembre 2014, est un écrivain, historien et un résistant originaire de la Manche, policier de profession.

Biographie

Il fait des études classiques à Valognes [1]. Il souhaite devenir pilote de ligne mais est confronté au refus de son père [1].

D'abord ouvrier aux usines Renault de Boulogne-Billancourt (Hauts-de-Seine) à partir de 1935, il passe chez Caudron en 1936 et reste dans la construction aéronautique jusqu'à la guerre [1].

Jacques Delarue devient policier en 1942. Il participe parallèlement à la Résistance. Il est arrêté pendant la guerre et reste emprisonné durant huit mois [1].

La paix signée, il intègre la Direction centrale de la police judiciaire. Il est chargé « de la liquidation des séquelles de l'Occupation » : réseaux allemands, Gestapo, crimes de guerre, etc. Cette affectation, de 1945 à 1952, est le point de départ de son travail d'historien et de son œuvre la plus connue, Histoire de la Gestapo [1].

Il collabore à différents organes de presse - Figaro Littéraire, Paris-Presse, Problèmes-Graphis - et à des revues d'histoire contemporaine et de criminologie, ses deux domaines de compétences [1].

Pendant la guerre d'Algérie, il s'illustre notamment contre l'OAS (Organisation armée secrète).

Dans les années 1960, il est officier de police principal à la Direction de la sûreté nationale [1].

Aujourd'hui commissaire divisionnaire honoraire, il est l'un des vice-présidents de l'Association pour l'étude de la résistance intérieure (AERI).

Œuvres

  • Les Tatouages du Milieu, La Roulotte, 1950
  • Histoire de la Gestapo, Fayard, 1962
  • Les Nazis sont parmi nous, éditions du Papillon, 1968
  • Trafics et crimes sous l'Occupation, Fayard, 1968
  • Le Métier de bourreau, Fayard, 1979
  • L'Attentat du Petit-Clamart (avec Odile Rudelle), La Documentation française, 1990
  • L'OAS contre de Gaulle, Fayard, 1994

Notes et références

  1. 1,0 1,1 1,2 1,3 1,4 1,5 et 1,6 Jacques Delarue, Histoire de la Gestapo, Librairie Arthème-Fayard, 1962.