Jacques-Marie Le Père

De Wikimanche

Jacques-Marie Le Père.

Jacques-Marie Le Père, né à Paris le 25 avril 1763, mort à Granville le 15 juin 1841, est un savant lié au département de la Manche.

Il est l'un des savants qui participent à la campagne d'Égypte menée par le général Bonaparte.

Biographie

Bonaparte le charge de rédiger un mémoire sur les vestiges de l'ancien canal des Pharaons reliant le Nil à la mer Rouge. Le Père doit retrouver non seulement les traces de l'ancienne voie d'eau, mais il doit surtout étudier la possibilité de percer l'isthme de Suez et de relier la Méditerranée à la mer Rouge.

En décembre 1798, Le Père suit Bonaparte en Égypte pour repérer le terrain. En 1799, il mène trois campagnes, accompagné de son frère Gratien (1769-1826) et d'autres ingénieurs, en janvier-février, en septembre et en novembre-décembre.

Le rapport de Le Père est publié en 1808 dans la Description de l'Égypte [1]. Il préconise de construire un canal reliant Péluse, l'actuel Port-Saïd, à Suez. Ferdinand de Lesseps réalisera cette prouesse technique en perçant le canal de Suez entre 1859 et 1869.

Notes et références

  1. Jacques-Marie Le Père, Mémoire sur la communication de la mer des Indes à la Méditerranée par la mer Rouge et l’isthme de Soueys, dans Description de l'Égypte, l'État moderne, tome XI, Paris, Imprimerie Panckouke, 1822, p. 137-370 (lire en ligne).