Heugueville-sur-Sienne

De Wikimanche

Heugueville-sur-Sienne est une commune du département de la Manche.


Commune de Heugueville-sur-Sienne Coordonnées géographiques de la mairie Logo-Mairie.png
49° 2' 5.56" N, 1° 31' 23.52" W (OSM)
Arrondissement Coutances
Chargement de la carte...
Canton Coutances
Ancien canton Saint-Malo-de-la-Lande
Intercommunalité CC Coutances Mer et Bocage
Gentilé Heuguevillais(es)
Population 541 hab. (2016)
Superficie 5,88 km²
Densité 92 hab./km2
Altitude 5 m (mini) - 89 m (maxi)
Code postal 50200
N° INSEE 50243
Maire Richard Macé
Communes limitrophes de Heugueville-sur-Sienne
Tourville-sur-Sienne Tourville-sur-Sienne Tourville-sur-Sienne
Tourville-sur-Sienne Heugueville-sur-Sienne Bricqueville-la-Blouette
Mer de la Manche
estuaire de la Sienne
Regnéville-sur-Mer Orval

Map commune FR insee code 50243.png


Toponymie

Attestations anciennes

  • Helgevilla 1115 [1].
  • Heugevilla 1186 [2].
  • Hugevilla 1185/1188 [3].
  • Heuguevilla 1222 [4], 1236 [5], 1253 [6], 1332 [7], 1351/1352 [8].
  • la parroisse de Hugeville 1498 [9].
  • Hurville [sic] [10] 1634 [11].
  • Heucqueville 1612/1636 [12].
  • Heucqueuille [lire Heucqueville] 1648 [13].
  • Heucqueville 1677 [14], 1689 [15].
  • Heuqueville 1709 [16].
  • Heucqueville 1713 [17].
  • Heuqueville 1716 [18], 1719 [19].
  • Heucqueville 1735 [20].
  • Heuqueville 1751 [21].
  • Heucqueville 1757 [22].
  • Heuqueville 1758 [23].
  • Heucqueville 1764 [24].
  • Heuqueville la Brouette [sic] 1764 [25].
  • Heuqueville 1771 [26].
  • Hucgueville 1753/1785 [27].
  • Heugueville 1793 [28].
  • Hengueville [lire Heugueville] 1801 [29].
  • Heugueville 1802 [30], 1804 [31].
  • Hugueville 1828 [32].
  • Heugueville 1829 [33], 1830 [34], [35], 1837 [36], 1854 [37], 1825/1866 [38], 1878 [39], 1880 [40], 1903 [41].
  • Heugueville-sur-Sienne 1954 [42], 1956 [29], 1962 [43].
  • Heugueville 1972 [44].
  • Heugueville sur Sienne 1978, 1993 [45].
  • Heugueville-sur-Sienne 2012 [46].

Étymologie

Toponyme médiéval en -ville (élément issu du gallo-roman VILLA « domaine rural »), dont le premier élément est l'anthroponyme d'origine scandinave Helgi sur lequel s'accordent, pour une fois, tous les toponymistes [47]. Le sens global en est donc « le domaine rural de Helgi ».

Ce type toponymique se retrouve en Seine-Maritime dans le nom de Heuqueville (Heuguevilla 1198) [48], et probablement dans la Manche dans celui de Helleville (Helgevilla 1156/1173).

L'ancien anthroponyme scandinave Helgi est bien connu et attesté, soit en tant que nom individuel, soit en tant que surnom, par l'ancien danois Helghi, l'ancien suédois Hælghe et l'ancien norois de l'ouest Helgi. Les attestations runiques sont également très nombreuses, telles que ᚺᚨᛚᚷᛁ halgi, ᚺᚨᛚᚲᛁ halki, ᚺᛖᛚᚷᛁ helgi, ᚺᛖᛚᚲᛁ helki, etc. Ce nom semble abondant dans la toponymie anglaise, et bien attesté dans l'anthroponymie médiévale normande (Helgo, Helige, etc.). Il est formé sur l'adjectif heilagr « saint », et primitivement « dédié aux dieux » [49].

On notera, aux 17e et 18e siècles, l'emploi exclusif de la variante assourdie Heu(c)queville. Celle-ci disparaît avec la curieuse graphie Hucgueville figurant sur la carte de Cassini, et à laquelle succède Heugueville à la fin du 18e siècle.

On remarque en 1764 l'emploi d'un premier déterminant, -la-Brouette [lire bien sûr -la-Blouette], par analogie avec celui de Bricqueville-la-Blouette. Cet élément ne s'est pas imposé. Selon le site Cassini [28] et le Bulletin des Lois de la République Française [29], l'ajout du déterminant -sur-Sienne daterait quant à lui de 1956. Il est pourtant formellement attesté en 1954 (peut-être officieusement) par le Répertoire de l'INSEE [42]. Il fait bien sûr référence à la Sienne, sur l'embouchure de laquelle se trouve Heugueville.

Histoire

Démographie

Sous l'Ancien régime

Sous l'Ancien régime, le dénombrement des populations se fait généralement par feux, c'est-à-dire par foyers. Le nombre de personnes habitant sous un même toit variant beaucoup suivant celui d'ascendants et d'enfants [50], ces données sont donc relatives, mais donnent néanmoins une idée de l'évolution démographique.

Depuis la Révolution

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793.
À partir du 21e siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans, contrairement aux autres communes qui ont une enquête par sondage chaque année[52]. En 2016, la commune comptait 541 habitants.

           Évolution de la population depuis 1793  [modifier] (Sources : Cassini [53] et INSEE [54])
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851 1856
688 758 558 827 802 825 783 765 753 715
1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896 1901 1906
717 724 705 685 622 549 535 505 459 452
1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954 1962 1968 1975
467 451 460 475 471 491 471 454 467 489
1982 1990 1999 2005 2006 2007 2008 2009 2010 2011
500 476 484 538 543 559 551 543 535 542
2012 2013 2014 2015 2016 - - - - -
542 541 541 540 541
Notes : De 1962 à 1999 : Population sans doubles comptes. Depuis 2006 : Population municipale.
Sources :
Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[55] puis INSEE à partir de 2004.



Administration

Circonscriptions administratives avant la Révolution

Circonscriptions administratives depuis la Révolution

Les maires

Liste des maires
Période Identité Parti Qualité Observations
1790-1790 Vincent Jacques Dubreuil
1790-1790 Gilles Lemaistre
1790-1793 Charles Lemaistre
.......-1794 Pierre Hébert
1794-....... Pierre Charles Lemaitre
1798-1811 Pierre Charles Lemaitre
1811-1816 Jacques Hébert
1816-1824 François Caruel
1824-1840 Auguste Lecapelain
1840-1858 Marie Eugène Michau
1858-1870 Pierre Girard
1870-1878 Ernest Caruel
1879-1881 Emmanuel Gouttière
1881-1896 Alexis Pignet
1896-1905 Eugène Fauchon
1905-1908 Pierre Leloup
1908-1923 Cénéric Lelong
1923-1925 Alexandre Macé
1925-1938 Almyre Blaizot
1939-1939 Édouard Letouzé
1939-1947 Gustave Cavey
1947-1948 Édouard Lecaplain
1948-1971 Auguste Peignet
1971-1983 Jean de Saint-Jorre
1983-1988 Claude Boudet
1989-....... Richard Macé retraité
Sources : État civil de 1790 à 1892 - De 1892 à nos jours : 601 communes et lieux de vie de la Manche.
Toutes les données ne sont pas encore connues.


Mairie

Horaires d'ouverture
Jours Matin Après-midi Coordonnées de la mairie (Pour signaler une erreur cliquez ici)
Lundi 9 h 30 - 11 h 30 -
La mairie (2015).

La mairie (2015).

Adresse : 34 rue de la Sienne
50200 Heugueville-sur-Sienne

Tél. 02 33 19 04 80
Fax : 02 33 19 04 81
Courriel : Contacter la mairie
Site internet : Pas de site officiel
Commentaire :
Source : Annuaire Service-Public (28 juillet 2012)

Mardi - -
Mercredi - -
Jeudi - 15 h - 18 h
Vendredi - -
Samedi - -


Religion

Circonscriptions ecclésiastiques avant la Révolution

Patronage

  • Dédicace de l'église paroissiale : Saint-Pierre.
  • Patron (présentation) : initialement l'abbaye de Lessay aux 11e et 12e siècles [39]. En 1332, le patronage est disputé entre le chapitre de Coutances, le seigneur du lieu (Jourdain de la Halle à cette date, à cause de Jean de la Halle) et le roi de France et de Navarre [7]; seul le chapitre de Coutances est mentionné dans les pouillés de 1648 [13].
  • Fête patronale : ?

Circonscriptions ecclésiastiques actuelles

Lieux et monuments

Personnalités liées à la commune

  • Jacques Lecaplain (19e siècle), marchand d'estampes à Paris.
  • Théophile Maupas (1874-1915), instituteur de 1902 à 1907.

Économie

  • L'Athome : restaurant gastronomique.

Transports

Liaisons routières

Lignes Manéo
  • Ligne 54 : Ligne estivale du Coutançais au Granvillais par la côte (juillet-août).

Notes et références

  1. Jean Adigard des Gautries, Les noms de personnes scandinaves en Normandie de 911 à 1066, Lund, 1954.
  2. Gallia christiana, t. XI, Imprimerie Royale, Paris, 1759, Instr., p. 248A, § XIII.
  3. Léopold Delisle, Recueil des actes de Henri II, revu et publié par Élie Berger, Imprimerie Nationale, Paris, t. II, 1920, p. 301, § DCLXXIX.
  4. Julie Fontanel, Le cartulaire du chapitre cathédral de Coutances, Archives départementales de la Manche, Saint-Lô, 2003, p. 472, § 328.
  5. Ibid., p. 470, § 327.
  6. Ibid., p. 407, § 270.
  7. 7,0 et 7,1 Pouillé du Diocèse de Coutances, 1332, in Auguste Longnon, Pouillés de la Province de Rouen, Recueil des Historiens de France, Paris, 1903, p. 275A.
  8. Compte du Diocèse de Coutances, pour l’année 1351 ou 1352, in Auguste Longnon, op. cit., p. 365F.
  9. Julie Fontanel, op. cit., p. 524, § 353.
  10. À moins qu'il ne s'agisse d'Urville, de l'autre côté de l'estuaire; mais la localisation du nom sur la carte est celle de Heugueville.
  11. Sébastien Cramoisy, Carte générale de toutes les costes de France tant de la mer Océane que Mediterranée, 1634 [BnF].
  12. Jean Bigot sieur de Sommesnil, État des paroisses des élections de Normandie, 1612/1636 [BnF, ms. fr. 4620].
  13. 13,0 et 13,1 « Benefices du dioceze de Coutances », p. 3, in Pouillié general contenant les benefices de l’Archevesché de Rouen […], chez Gervais Alliot, Paris, 1648.
  14. Roles par généralités et élections des paroisses de France et de leur imposition aux tailles, 1677 [BnF, cinq cents Colbert, ms. 261 f° 229 à 275].
  15. G. Mariette de La Pagerie, cartographe, Unelli, seu Veneli. Diocese de Coutances, divisé en ses quatre archidiaconés, et vint-deux doiennés ruraux avec les Isles de Iersay, Grenesey, Cers, Herms, Aurigny etc., chez N. Langlois, Paris, 1689 [BnF, collection d'Anville, cote 00261 I-IV].
  16. 16,0 et 16,1 Dénombrement du Royaume par Generalitez, Elections, Paroisses et Feux, 2 vol., Saugrain, Paris, 1709, p. 59a.
  17. 17,0 et 17,1 Dénombrement des généralités de 1713 [BnF, ms. fr. 11385, f° 1 à 132].
  18. Guillaume de l'Isle, Carte de Normandie, Paris, 1716.
  19. Bernard Jaillot, Le Gouvernement général de Normandie divisée en ses trois généralitez, Paris, 1719.
  20. 20,0 et 20,1 Nouveau dénombrement du royaume par generalités, elections, paroisses et feux […], t. II, Impr. Pierre Prault, Paris, 1735, p. 58a.
  21. Gilles Robert de Vaugondy (1688-1766), Gouvernement Generale de Normandie divise en ses sept Bailliages de Coutances, Caen, Caux, Rouen, Evreux, Gisors, et Alencon, Par le Sr. Robert Geographe ordinaire du Roy, 1751. Avec Privilege. Supplement pour les Isles Grenezey et Jersey, appartenantes aux Anglois, Boudet, Paris, 1751.
  22. L. Brion de la Tour, Recueil des Côtes Maritimes de France, Desnos, Paris, 1757, carte n° 12.
  23. Robert de Vaugondy, Carte du gouvernement de Normandie, Paris, 1758.
  24. 24,0 et 24,1 Abbé Expilly, Dictionnaire géographique, historique et politique des Gaules et de la France, Amsterdam, t. III, 1764, p. 756a.
  25. Ibid., p. 757b.
  26. Rigobert Bonne, Carte du Gouvernement de Normandie avec celui du Maine et Perche, 1771, recueillie in Jean Lattre, Atlas Moderne ou Collection de Cartes sur Toutes les Parties du Globe Terrestre, ~1775.
  27. Carte de Cassini.
  28. 28,0 et 28,1 Site Cassini.
  29. 29,0, 29,1 et 29,2 Bulletin des lois de la République française, Imprimerie Nationale, Paris.
  30. A. F. Lecousturier l’aîné et F. Chaudouet, Dictionnaire géographique des postes aux lettres de tous les départemens de la République française, Valade, Paris, an IX (1802), t. II, p. 24a.
  31. Dictionnaire universel, géographique, statistique, historique et politique de la France, impr. Baudouin, libr. Laporte, vol. II (COA-H), an XIII (1804), p. 699a.
  32. Louis Du Bois, Itinéraire descriptif, historique et monumental des cinq départements de la Normandie, Mancel, Caen, 1828, p. 481.
  33. Annuaire de la Manche (1829), Statistique de l'arrondissement de Coutances, p. 144.
  34. Cadastre napoléonien, Archives départementales de la Manche.
  35. J. G. Masselin, Dictionnaire universel de géographie physique, commerciale, historique et politique du Monde Ancien, du Moyen Age et des Temps Modernes comparées / Dictionnaire universel de géographie, t. I, Auguste Delalain, Paris, 1830, p. 616b.
  36. Dictionnaire géographique universel ou description de tous les lieux du globe sous le rapport de la géographie physique et politique, de l’histoire, de la statistique, du commerce, de l’industrie, etc., etc., Sociétés de Paris, Londres et Bruxelles pour les publications littéraires, Bruxelles, 1837, t. I, p. 856a.
  37. V. Lavasseur, Atlas National Illustré des 86 départements et des possessions de la France, A. Combette éditeur, Paris, 1854.
  38. Cartes d’État-Major (relevés de 1825 à 1866, mises à jour jusqu’à 1889).
  39. 39,0 et 39,1 Abbé Auguste Lecanu, Histoire du diocèse de Coutances et d'Avranches depuis les temps les plus reculés jusqu'à nos jours; suivie des actes des saints et d'un tableau historique des paroisses du diocèse, impr. de Salettes, Coutances, t. II, 1878, p. 356.
  40. Adolphe Joanne, Géographie du département de la Manche, Hachette, Paris, 1880, p. 62a.
  41. Auguste Longnon, Pouillés de la Province de Rouen, Recueil des Historiens de France, Paris, 1903.
  42. 42,0 et 42,1 Nomenclature des hameaux, écarts et lieux-dits de la Manche, INSEE, 1954.
  43. Atlas de Normandie, Caen, 1962.
  44. Anne Vallez, Pierre Gouhier, Jean-Marie Vallez, Atlas Historique de Normandie II (économie, institutions, comportements), Université de Caen, Caen, 1972.
  45. Annuaire officiel des abonnés au téléphone.
  46. Carte IGN au 1 : 25 000.
  47. Albert Dauzat et Charles Rostaing, Dictionnaire étymologique des noms de lieux en France, Larousse, Paris, 1963, p. 351a s.n. Herqueville; François de Beaurepaire, Les noms de communes et anciennes paroisses de la Manche, Picard, Paris, 1986, p. 139; Ernest Nègre, Toponymie Générale de la France, Droz, Genève, t. II, 1991, p. 1023, § 18436; René Lepelley, Dictionnaire étymologique des noms de communes de Normandie, Caen, Presses Universitaires de Caen / Condé-sur-Noireau, Éditions Charles Corlet, 1993, p. 147a.
  48. François de Beaurepaire, op. cit., loc. cit.
  49. Geirr Bassi Haraldsson, The Old Norse Name, Studia Marklandica, I, Olney, MD, Markland Medieval Militia, 1977, p. 11, s. n. Helgi; Gillian Fellows-Jensen, Scandinavian Personal Names in Lincolnshire and Yorkshire, Copenhagen, Akademisk Forlag, 1968, p. 138; Richard Cleasby, and Gudhbrandr Vigfusson, An Icelandic-English Dictionary, 2nd ed., Oxford, Clarendon, 1957, p. 254-255, s. v. Helgi, helga; Lena Peterson, Nordiskt runnamnslexikon, Språk- och folkminnes-institutet, état du 30 septembre 2005, s. n. Hælgi.
  50. Une moyenne de 5 à 6 personnes semble cependant le chiffre le plus vraisemblable.
  51. Chiffre donné pour mémoire; en effet, le Dictionnaire géographique de l'abbé Expilly ne fait que reprendre, pour la démographie, les données du Nouveau dénombrement du royaume de 1735.
  52. Au début du 21e siècle, les modalités de recensement ont été modifiées par la loi no 2002-276 du 27 février 2002, dite « loi de démocratie de proximité » relative à la démocratie de proximité et notamment le titre V « des opérations de recensement », afin de permettre, après une période transitoire courant de 2004 à 2008, la publication annuelle de la population légale des différentes circonscriptions administratives françaises. Pour les communes dont la population est supérieure à 10 000 habitants, une enquête par sondage est effectuée chaque année, la totalité du territoire de ces communes est prise en compte au terme de la même période de cinq ans. La première population légale postérieure à celle de 1999 et s’inscrivant dans ce nouveau dispositif est entrée en vigueur au 1er janvier 2009 et correspond au recensement de l’année 2006.
  53. Population avant le recensement de 1962.
  54. INSEE : Population depuis le recensement de 1962.
  55. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.