Henry Fontenilliat

De Wikimanche

Henry Fontenilliat par Louis Roux.

Henry Fontenilliat, né à Rouen (Seine-Maritime) le 21 septembre 1793 et mort à Paris le 25 octobre 1864, est une personnalité économique et politique de la Manche.

Il est le fils de Philippe Fontenilliat (1760-1827) et de Rose Madeleine Manoury.

Il se marie en premières noces avec Marie Sophie Durécu.

En 1820, il se marie en secondes noces avec Jeanne Mosselmann (1799-1867), fille du banquier belge François-Dominique Mosselman (1754-1840), qui lui donne deux filles, Jenny (1825-1903) et Camille (1828-1907). La première épouse en 1845 le duc Gaston d'Audiffret-Pasquier (1823-1905), qui présidera l'Assemblée nationale et le Sénat ; la seconde épouse en 1841 Auguste-Casimir Périer (1811-1876), futur ministre de l'Intérieur, auquel elle donne deux enfants.

Il est élu maire de Valcanville en 1822. Il succède à Christophe Buhot. Il reste en poste jusqu'en 1828.

En 1825, il succède, avec son frère Édouard, à son père à la direction de la filature du Vast. Il s'en retire en 1831 pour entamer une carrière dans l'administration des finances, où sa réussite est remarquable. Il est d'abord receveur général de Saône-et-Loire, de Loire-Inférieure et de Gironde.

Intéressé également par les affaires à titre privé, il s'agrège au groupe majoritaire dans la Société des mines et fonderies de zinc de Vieille-Montagne, en Belgique, et crée plusieurs sociétés. Le 29 janvier 1846, il est élu régent de la Banque de France, poste dont il est écarté en 1863 par le gouverneur qui le juge trop indépendant.

À Paris, il fait construire pour ses deux filles deux hôtels particuliers jumeaux situés avenue des Champs-Élysées. Jean Casimir-Périer (1847-1907), qui deviendra président de la République en 1894, voit le jour dans l'un deux. Les deux immeubles sont détruits en 1898 pour faire place à l'hôtel Élysée-Palace construit par la Compagnie des wagons-lits.

Distinctions

  • Officier de la Légion d'honneur

Lien interne