Henri de La Rochejaquelein

De Wikimanche

Henri de La Rochejaquelein, né à Saint-Aubin-de-Baubigné (Deux-Sèvres) le 30 août 1772 et mort à Nuaillé (Maine-et-Loire) le 28 janvier 1794, est une personnalité militaire liée au département de la Manche.

Il est l'un des chefs de l'armée catholique et royale lors de la guerre de Vendée pendant la Révolution française.

Biographie

Henri de La Rochejaquelein.

Il est le fils du marquis Henri Louis Auguste du Vergier de La Rochejaquelein (1749-1802) et de Constance de Caumont d'Adde (1749-1798).

À 10 ans, il entre à l'école royale militaire de Sorèze (Tarn), avant de rejoindre l'armée dans le régiment Royal-Pologne cavalerie de son père.

Au surgissement de la Révolution, il refuse de suivre son père qui émigre en Allemagne et rallie la garde constitutionnelle de Louis XVI.

En mars 1793, il participe au soulèvement de la Vendée et devient l'un des chefs de l'armée vendéenne. Il participe à de nombreuses batailles, ce qui lui vaut d'être proclamé « généralissime » à 21 ans.

Après s'être emparé de Fougères (Ille-et-Vilaine), il fait route sur Dol, puis marche sur Pontorson et Avranches, avant de se porter devant Granville et d'y être repoussé. Il mène encore de nombreux combats face aux républicains.

Il est tué d'une balle dans le front le 28 janvier 1794 à Nuaillé, près de Cholet. Il a 21 ans.

Article connexe