Henri Guégan

De Wikimanche

Henri Guégan, né en Bretagne en 1893, mort à Coutances en 1944 (juin), est une personnalité économique et un résistant de la Manche.

Un libraire-épicier

Henri Guégan est, entre les deux guerres, une des grandes figures de Coutances dont le nom est associé à celui, non moins célèbre, des imprimeurs Bellée. Originaire de Bretagne, où ses parents sont marchands de toile ambulants, il s’embarque comme mousse à douze ans et fait le tour du monde sur des navires à voile.

Mobilisé en 1914 dans les fusiliers marins, il est fait prisonnier à Ypres et passe les quatre ans de guerre en captivité. Deux évasions manquées lui valent d’être interné en forteresse disciplinaire.

Après son mariage en 1919 avec une sœur de Paul Bellée, il s’installe à Coutances comme libraire, spécialisé dans les fournitures scolaires, tout en tenant une épicerie de campagne. Grand sportif, il est un alpiniste émérite et un des premiers Manchois à faire l’ascension du Mont-Blanc.

Durant la dernière guerre, sa fibre patriotique le pousse à s’engager dans la Résistance. Sa librairie devient un des points de distribution d’un journal clandestin, Les Petites Ailes de France, du réseau « Hector ». Ce fait est confirmé par l’historien Marcel Leclerc dans son ouvrage « La Résistance dans la Manche ».

Les vieux Coutançais se souviennent que, durant l’Occupation, la vitrine de son magasin comporte toujours des étalages en bleu-blanc-rouge ! En juin 1944, Henri Guégan est une des premières victimes du premier bombardement de Coutances.

Source

Dictionnaire des personnages remarquables de la Manche, tome 2, Jean-François Hamel, sous la direction de René Gautier, ISBN 2914541147