Henri Breuil

De Wikimanche

Henri Breuil (vers 1900).

Henri Édouard Prosper Breuil, communément appelé « l'abbé Breuil », né à Mortain le 28 février 1877 [1] et mort à L'Isle-Adam (Val-d'Oise) le 14 août 1961 [1], est une personnalité intellectuelle de la Manche, prêtre catholique de son état.

Il est un spécialiste, aujourd'hui contesté, de la préhistoire.

Biographie

Henri Breuil (1954).

Fils d'un procureur de la République, muté à Clermont-de-l'Oise, il suit ses études secondaires chez les Mauristes, au lycée Saint-Vincent de Senlis (Oise).

Bien qu'ordonné prêtre le 9 juin 1900 à Paris, Henri Breuil n'exercera jamais de sacerdoce : il fait en sorte de pouvoir se consacrer entièrement à ses recherches.

Il contribue à la découverte et à l'authentification des grottes de Combarelles et Font-de-Gaume en 1901 aux Eyzies (Dordogne), d'Altamira (Espagne) et de Marsoulas (Haute-Garonne) en 1902, et de Lascaux (Dordogne) en 1940 [2].

Professeur d'ethnographie préhistorique, il enseigne à l'université de Fribourg (Suisse), puis à Paris, d'abord à l'Institut de paléontologie humaine (il est nommé en 1910), puis au Collège de France (1929-1947) où une chair d'ethnographie préhistorique est créée en son honneur [2]. Il est nommé membre de l'Institut de France et de l'Académie des inscriptions et belles lettres en 1938.

Henri Breuil (en soutane) au musée de préhistoire de Mons (Belgique).

Il voyage à de nombreuses reprises en Afrique du Sud (en 1929 et entre 1942 et 1951) et en Chine en 1931. En se basant sur ses recherches sud-africaines, il publie The rocks painting of southern Africa et devient une référence mondiale de la préhistoire. Il organise les premiers Congrès panafricains de préhistoire à Nairobi au Kenya en 1947 puis à Alger en Algérie en 1952 [2].

Il publie Subdivisions du paléolithique supérieur et leur signification et Quatre siècles d'art pariétal [2].

L'œuvre de l'abbé Breuil, le « pape de la préhistoire », est immense. Il est l'auteur de 834 publications [2]. Il a incontestablement fait progresser notre connaissance de cette partie de l'histoire de l'Homme, encore méconnue. Mais il est aujourd'hui en partie contesté. Il lui est reproché des méthodes jugées approximatives et aussi des préjugés parfois qualifiés de racistes.

Hommages

Henri Breuil (1977).
Institut de paléontologie humaine (2010).

Mortain lui rend hommage quinze ans après sa mort, en commandant un médaillon serti dans un monolithe de granit de Saint-Michel-de-Montjoie.

En 1977, un timbre-poste est émis en son hommage, à l'occasion du centenaire de sa naissance.

En 2010, La Poste célèbre le centenaire de la fondation de l'Institut de paléontologie humaine de Paris en émettant un timbre-poste représentant les visages de ses deux fondateurs, l'abbé Breuil et le prince Albert Ier de Monaco.

Notes et références

  1. 1,0 et 1,1 - Acte de naissance n° 23 – Page 232/358.
  2. 2,0 2,1 2,2 2,3 et 2,4 Yves Lecouturier, Célèbres de Normandie, OREP, Cully, 2007.

Articles connexes

Lien externe