Hameau de la Motte (Fierville-les-Mines)

De Wikimanche

Fierville-les-Mines aurait connu une motte castrale dont il ne nous reste rien qu'une attestation écrite.

Attestation ancienne

Florence Delacampagne [1] signale dans un article publié en 1982 l'existence de cette motte, citant une description donnée par Charles de Fierville en 1863 :

« La motte est située au milieu du village de la Motte, près de la Roquelle de Néhou, au bord du chemin allant de ce village au haut du Parc. »

Florence Delacampagne ne trouve rien sur place qui ressemble à une motte.

La description de Charles Fierville pose de toute façon plusieurs problèmes :

  • On connait deux lieux-dits différents à Fierville : la Petite Motte, et la Grande Motte. C'est la grande qui est plus proche de Néhou et du « Haut du Parc » qui est un lieu-dit.
  • Dans aucun des deux lieux-dits on ne comprend pas comment une motte pourrait se trouver « au milieu » : les deux hameaux sont très resserrés.
  • On ne comprend pas non plus comment cette motte pourrait être au milieu du village, à mi-chemin du village en question et d'un autre hameau…
  • On ne trouve rien qui ressemble à une motte que ce soit sur le cadastre de 1826 (antérieur à la description) ou de 2022, rien non plus sur les photos aériennes…

En somme, si la motte a existé, il n'en reste rien.

Situation des lieux cités

Chargement de la carte...

Notes et références

  1. Florence Delacampagne, « Seigneurs, fiefs et mottes du Cotentin (Xe-XIIe siècles). Étude historique et topographique », Archéologie médiévale, tome 12, 1982. pp. 195-207 (lire en ligne).