Halle aux grains (Cherbourg-Octeville)

De Wikimanche

La halle aux grains.

La halle aux grains ou halle au blé est un ancien édifice de Cherbourg.

Construite à partir de 1827 par Louis Pierre Charles Le Sauvage, elle ouvre le 1er janvier 1833 [1]. Elle comprend deux avant-cours, au nord sur la place du Château et au sud sur la place Divette, et quatre petits pavillons d’angle. Ces avant-cours sont fermées par des grilles.

On y accède principalement par la rue Collart.

Avant cette construction, le commerce des grains se tenait en plein air rue au Blé [2].

Le résistant Joseph Bocher y organise la première réunion syndicale d'après la Libération.

La halle étant trop grande, il est décidé de construire le théâtre de Cherbourg sur une partie de son emprise, en réutilisant une partie des murs.

La destruction de la halle en 1977 laisse la place au centre culturel.

Notes et références

  1. Louis Sallé « Coup d'œil sur l'histoire de Cherbourg », Cherbourg et le Cotentin, impr. Émile Le Maout, 1905, p. 161.
  2. Bernard Lainey, Cherbourg 1900-1975, Impr. La Dépêche, Cherbourg, 1976, p. 96.

Lien interne