Halle au blé (Bréhal)

De Wikimanche

Une salle des fêtes aujourd'hui.
Vue ancienne

La halle au blé est un monument de Bréhal.

Elle est construite sur les plans de Paul Héneux.

Histoire

Elle est conçue pour remplacer la halle aux grains, jugée « trop sombre et peu pratique » [1]. Un concours d'architecture est lancé en 1875, que remporte Paul Héneux pour un coût estimé à 70 000 F [1].

La construction, autorisée par le préfet de la Manche en 1875, peut enfin commencer [1]. Mais des surcoûts que personne ne veut assumer entraînent la municipalité, l'entreprise de construction et l'architecte dans un procès qui traine en longueur [1]. En 1884, le maire Théogène de La Bellière trouve un accord, l'architecte acceptant de ramener ses honoraires de 6 300 F à 4 000 F [1].

En 1914, la halle au blé est transformée en marché couvert, avant de devenir une salle de cinéma dans les années 1930, puis une salle des fêtes dans les années 1970 [2].

En 2020, elle est fermée, pendant six mois à partir du 10 janvier, pour des travaux de rénovation[3].

Notes et références

  1. 1,0 1,1 1,2 1,3 et 1,4 « La halle aux grains contée par Daniel Hélye », Ouest-France, site internet, 7 mai 2018 (lire en ligne).
  2. « La Halle-au-Blé fête ses 140 ans », La Manche Libre, 26 octobre 2019.
  3. « En travaux, la halle va fermer pendant six mois », Ouest-France, 8 novembre 2019.

Lien interne