Hôtel de ville de Saint-Lô

De Wikimanche

L'hôtel de ville de Saint-Lô.

L'hôtel de ville de Saint-Lô est un bâtiment public, situé place du Général-de-Gaulle.

Il abrite les services municipaux et le musée municipal.

L'hôtel de ville de 1849

L'ancien hôtel de ville.

En 1849, l'hôtel de ville de Saint-Lô est construit sur la place Alfred-Dusseaux (aujourd'hui place du Général-de-Gaulle), selon les plans de l'architecte Gustave-Napoléon Doisnard, ancien architecte du département, qui s'est inspiré de celui de Paris.

Il abrite le marbre de Thorigny, érigé en 238 après J.-C.[1].

Les bureaux sont au rez-de-chaussée[2], la salle des fêtes et celle du conseil occupent le premier étage, la bibliothèque municipale comptant 10 000 ouvrages le second[2].

L'hôtel de ville est rasé par les bombardements de la Libération en juin 1944.

La mairie provisoire est installée dans l'ancienne clinique Queillé épargnée par les combats, certains services sont dans des baraques en bois de la reconstruction jusqu'en 1958[2].

L'hôtel de ville de la Reconstruction

Un nouveau bâtiment est dessiné par Marcel Mersier. Le démontage des baraques des places de l'Hôtel-de-Ville (aujourd'hui place du Général-de-Gaulle) et du Marché commence en 1954, la construction du nouvel hôtel de ville démarre le 18 avril 1956[2].

Le nouvel hôtel de ville est ouvert au public en juin 1958[2]. Outre les services municipaux, il héberge le musée et la bibliothèque municipale[2].

En 2000, l'architecte Eugène Leseney dirige les travaux d'aménagement, d'accessibilité et d'agrandissement du bâtiment[2].

On peut y voir de nombreux objets d'art, notamment une maquette de l'ancien Saint-Lô et un tableau représentant le porte-avion léger nommé Saint-Lô[2].

En 2018, l'hôtel de ville, la halle couverte et son beffroi sont classés au titre des monuments historiques de la Reconstruction au même titre que le théâtre et la salle des fêtes (1955-1963) [3]..

Notes et références

  1. Nadine Boursier, « Une visite de Saint-Lô avec un guide d'avant-guerre », Ouest-France, 19 août 2009 (lire en ligne)
  2. 2,0 2,1 2,2 2,3 2,4 2,5 2,6 et 2,7 Élèves du Collège Pasteur, « L'hôtel de ville de Saint-Lô », Regard architectural, 2017 (lire en ligne)
  3. « Saint-Lô. La mairie et le théâtre inscrits aux Monuments historiques », ouest-france.fr, 21 septembre 2018 (lire en ligne).

Lien interne

Lien externe

Géolocalisation : 49°6′57.83″N 1°5′27.27″W / 49.1160639, -1.0909083