Hôtel de ville de Coutances

De Wikimanche

Vue nocturne.

L'hôtel de ville de Coutances est un monument de la Manche situé à Coutances, place du Parvis-Notre-Dame.

Histoire

Façade ouest avant 1905.
Façade nord après 1905.

En 1751, la ville obtient la concession de l'immeuble de l'ancien siège de la vicomté, rue du Siège (aujourd'hui rue Georges-Clemenceau), pour y établir son hôtel de ville. Pendant la Révolution, l'hôtel de ville s'installe dans l'ancien hôtel particulier de Le Poupinel de Quettreville.

En l'An 9, Le maire Louis-Marie Duhamel obtient de l’État les bâtiments conventuels de l'ancien couvent des Capucins (place Milon) pour y établir sa nouvelle mairie. Dans l'ancienne église, il établira une halle au blé. Mais les bâtiments sont vétustes. En 1817, l'hôtel particulier de la famille de Cussy est à vendre. Il est situé au cœur de la ville à côté de la cathédrale. La ville décide de l'acheter. Ce qui est fait, par acte notarié, le 30 janvier 1819. Après divers travaux, dont l'aménagement de la bibliothèque municipale au deuxième étage en 1820, il est inauguré le 27 décembre 1823, en présence du duc d'Angoulème.

C'est aujourd'hui la partie ancienne de l'hôtel de ville.

En 1898, la commission administrative de la caisse d'épargne exprime le vœu que la municipalité transforme l'hôtel de ville par l'acquisition de la propriété qui était à côté de l'hôtel de Cussy sur la future place du Parvis. La ville décide, avec le projet de la caisse d'épargne, d'agrandir l'hôtel de ville. En 1902, l'architecte remet son projet au conseil municipal. Ce projet de transformation de l'hôtel de ville consiste en la transformation du pignon nord et des bâtiments annexes, comportant la construction d'une caisse d'épargne et la mise en façade de tout l'ensemble en bordure de la place du Parvis. La caisse d'épargne se trouvera dans la partie Est. L'hôtel de ville comprendra le pavillon central et la partie Ouest. Les architectes sont Jules Cheftel (père d'André Cheftel), architecte à Avranches et Auguste Le Dault, architecte à Coutances. Le 13 février 1904, le conseil municipal adopte les plans. [1]

Le 2 octobre 1905, on inaugure la nouvelle caisse d'épargne et on pose la première pierre du nouvel hôtel de ville qui est inauguré le 15 septembre 1907 en même temps que la statue de l'amiral Tourville qui lui fait face au centre de la place.

La salle des mariages est aménagée en 1909 et décorée en 1936 par le peintre Charles Rocher de Gérigné.

Le hall d'honneur est aussi décoré par Rocher de Gérigné, en 1934, sur la demande du maire Paul Maundrell. Il commémore la Grande Guerre avec en son centre le tableau d'honneur des morts pour la France de la ville de Coutances.

Après la Seconde Guerre mondiale, les architectes Karazinski et Louis Arretche envisagent d'abattre l'aile Est touchée par les bombardements du 13 juin 1944, on a préféré conserver la symétrie de l'ensemble [2]. Par contre l'aile sud est entièrement reconstruite par Louis Arretche en 1955. Les Pompiers étaient dans cette partie de l'hôtel de ville depuis plus de 150 ans déjà.

En 1973, la caisse d'épargne déménage ses bureaux rue Tancrède et la ville achète cette partie de l'édifice. Mais il n'y a pas de communication entre les deux parties de l'hôtel de ville, c'est pourquoi les agents doivent passer par un tunnel pour aller d'une partie à l'autre.

En 1999 et 2006, une restructuration a lieu, confiée à l'architecte Bernard Vimond (fils de Paul Vimond [3]), qui va permettre d'agrandir l'aile administrative (à l'Est), la restructuration de l'aile Ouest et la création d'un ascenseur extérieur [4].

Notes et références

  1. Archives municipales de Coutances
  2. « Sous la mairie : les vestiges de l'hôtel particulier  », Ouest-France, site internet, 26 juin 2013.
  3. « Bernard Vimond, l'architecte devenu artiste », Ouest-France, site internet, 1er octobre 2014.
  4. Archives municipales de Coutances

Lien interne