Hôtel de ville de Carentan

De Wikimanche

L'hôtel de ville de Carentan est un bâtiment remarquable de la Manche situé à Carentan-les-Marais, boulevard de Verdun.

Histoire

Il est bâti de 1644 à 1652 par les sœurs de la congrégation de Notre-Dame qui en font leur couvent en mars 1652. Il y a alors une chapelle à l'extrémité de l'aile gauche du bâtiment donnant rue Holgate et un cimetière. L'aile gauche est terminée en 1655.

La façade de la partie centrale est refaite en 1717, l'aile droite à la fin du 18e siècle.

Alors que la Révolution fait rage, en 1792, les religieuses reçoivent l'ordre de quitter le couvent, la ville voulant utiliser une partie des bâtiments.

Conséquence des lois de séparation de l'Église et de l'État en 1905, les séminaristes exilés de Coutances s'installent fin 1906 dans le bâtiment, devenu « l'École de théologie ».[1]

Le couvent sert tour à tour de garnison, de caserne, de gendarmerie, de collège communal, de bureau pour la justice de paix, de bibliothèque et d'écoles primaires. L'ancien couvent d'Augustines passe finalement entre les mains des services municipaux, pour devenir l'hôtel de ville en 1926. Peu de communes de la taille de Carentan peuvent s’enorgueillir de posséder un hôtel de ville de cette dimension.

L'hôtel de ville est incendié par un déséquilibré à la fin des années 1980 puis reconstruit à l'identique.

Galerie d'images

Notes et références

  1. Charles Lepeley, Valcanville, Coutances, Éditions Notre-Dame, 1957, p. 159.