Hôtel de Vaufleury-de-Saint-Cyr (Mortain)

De Wikimanche

Hôtel de Vaufleury-de-Saint-Cyr

L'hôtel de Vaufleury-de-Saint-Cyr est un monument de Mortain.

Situé rue Géricault, il a servi de mairie de 1910 à 2011.

Histoire

Cet immeuble d'un étage, de style Louis XIII en grès armoricain avec bossages en granite est construit vers 1650 très probablement par les du Bailleul de Saint-Cyr, une famille qui a donné des baillis au comté de Mortain entre 1660 et 1706 [1].

Par héritages successifs, il arrive en possession de Gabriel de Vaufleury de Saint-Cyr, bailli de Mortain avant la Révolution[1].

Gabriel de Vaufleury le vend en 1791 au tout nouveau département ; le tribunal s'installe au rez-de-chaussée, l'administration ou directoire du district de Mortain au premier étage[1]. La bibliothèque de la ville et celle de l'abbaye de Savigny, les cartulaires, parchemins et registres de l'abbaye blanche, du prieuré du Rocher et du chapitre de la collégiale Saint-Évroult sont entassés dans le grenier[1].

En 1808, la sous-préfecture tout juste créée par Bonaparte, s'installe au premier étage abandonné par les services précédents et récemment supprimés. Elle y reste jusqu'en 1838 où elle déménage dans l'ancien château des ducs d'Orléans sis place du Château[1].

La bibliothèque peut alors utiliser le premier étage[1].

Le tribunal, à l'étroit au rez-de-chaussée, déménage dans son nouveau palais de justice situé rue du Rocher en 1850, la justice de Paix peut prendre la place, se rapprochant ainsi de la prison[1].

Le 20 octobre 1860, le département revend cet immeuble à la commune de Mortain et la mairie s'installe au premier étage en 1910[1].

Pour des raisons d'accessibilité, les services de la mairie quittent le bâtiment en 2011 pour s'installer rue du 12eme-Arrondissement dans l'immeuble Lehen, datant de la Reconstruction et déjà occupé par les services de la MSA[2].

Notes et références

  1. 1,0 1,1 1,2 1,3 1,4 1,5 1,6 et 1,7 Victor Gastebois, Le Vieux Mortain, t.1,1930, p. 92-96 (lire en ligne).
  2. « La mairie de Mortain va déménager place du Jumelage », La Manche Libre, site internet, 6 mai 2010.