Hôpital de campagne américain de Vernix

De Wikimanche

L'hôpital de campagne américain de Vernix, aussi 91st Evac Hospital, est un ancien établissement de santé de la Manche implanté à Vernix.

Il s'agit d'un hôpital militaire américain provisoire installé par l'armée américaine à la fin de la Seconde Guerre mondiale.

En provenance de Marigny, il est mis en service le 9 août 1944[1], lors de la bataille de Mortain. Il est réparti en deux secteurs, de part et d'autre de la route départementale, l'un le long du Bieu, du pont jusqu'à la Petite-Tabourie, l'autre à la Fleurière[2]. Grâce au Bieu, les deux camps disposent de l'eau courante. Les groupes électrogènes fonctionnent jour et nuit[2].

Les tentes militaires marquées de la Croix-Rouge peuvent abriter 3 000 lits[2].

L'hôpital reçoit des militaires et aussi de nombreux civils, parmi lesquels Louis Cudelou qui sert d'éclaireur aux soldats américains, et une femme de Tirepied qui, le 14 août, accouche de son septième enfant[2]. La directrice de l'hôpital, Marie Couderc, Américaine d'ascendance française, accepte d'être la marraine de l'enfant et le prénomme Harry, elle est revenue plusieurs fois à Vernix où son souvenir persiste[2].

Après avoir accueilli près de 6 000 patients, l'hôpital est démonté le 28 août 1944 et part à Guyancourt (Seine, aujourd'hui Yvelines)[1].

Une stèle, inaugurée en 1994 au Pont-de-Bieu rappelle l'existence de cet hôpital.

Notes et références

  1. 1,0 et 1,1 Med-dep.com, site internet, (lire en ligne)
  2. 2,0 2,1 2,2 2,3 et 2,4 Panneau d'informations sur le site

Lien externe