Gustave Le Mallier

De Wikimanche

Gustave Le Mallier.

Gustave Le Mallier, né à Carentan le 10 mars 1841 [1] et mort à Vevey (Suisse) en février 1918 [2], est une personnalité politique de la Manche, haut fonctionnaire de profession.

Biographie

Il est successivement préfet de l'Allier (1880), de la Dordogne (1882), du Puy-de-Dôme (1883), de Saône-et-Loire (1886), d'Indre-et-Loire (1888) et du Gard (1890-1895). Il occupe ce poste lors des événements xénophobes à Aigues-Mortes les 16 et 17 août 1893, qui aboutissent au massacre d'au moins huit travailleurs italiens (selon le bilan officiel, 150 selon la presse italienne) [3].

Il termine sa carrière comme consul général de France, avant d'être admis à la retraite en 1903.

Publication

  • De la puissance paternelle, thèse soutenue à Caen, 1867

Distinction

Il est officier de la Légion d'honneur.

Notes et références

  1. – Acte de naissance n° 41 – Page 28/104.
  2. Le Figaro, 5 février 1918.
  3. Gérard Noiriel, Le Massacre des Italiens, éd. Fayard, 2010.