Guillaume Biote

De Wikimanche

Guillaume Biote, mort en 1448, est une personnalité de la Manche.

La double allégeance

Ce personnage originaire d’Avranches ou des ses environs immédiats illustre assez bien la longue période trouble de la guerre de Cent Ans (1337-1453) au cours de laquelle les gens de nos contrées ne savent plus à quel roi se vouer ; il fait, comme bien d’autres, successivement allégeance aux couronnes française et anglaise.

Écuyer, seigneur de Saint-Brice, de Saint-Martin-de-Landelles et de la Roche au Beuf [1], il se rallie rapidement à la cause anglaise. Le 11 mars 1422, il est nommé vicomte de Carentan par Henry V, en récompense de sa soumission [2]. Il conserve cet office au moins jusqu'en 1432 [3] et devient également vicomte de Caen.

Guillaume Biote est aussi conseiller à la Chambre des Comptes de Normandie. Il décède en 1448.

Cette carrière opportuniste sera imitée par son fils Robert Biote.

Source

Dictionnaire des personnages remarquables de la Manche, tome 2, Jean-François Hamel, sous la direction de René Gautier, ISBN 2914541147.

Notes et références

  1. Archives Nationales, P 290I, nos 24 et 35.
  2. Provisions […] de l'office de vicomte et receveur de Carentan, accordé […] à Guillaume Byote. Donné à Hareflieu le XI mars (Rôles Normands et Français et autres pièces tirées des archives de Londres par Bréquigny en 1764, 1765 et 1766, Mémoires de la Société des antiquaires de Normandie XXIII (3e série, 3e volume), 1re partie, Paris, 1858, p. 230a, § 1317).
  3. Guillaume Biote, viconte du dit lieu de Carenten, 9 décembre 1332 (Siméon Luce, Chronique du Mont-Saint-Michel (1343-1468), Firmin-Didot, Paris, t. 2, 1883, p. 13, § CXXXV).

Articles connexes