Grimesnil

De Wikimanche

Grimesnil est une commune du département de la Manche.

  • Prononciation. — API : [ɡʁime'ni], [ɡʁimɛ'ni]; transcription francisée : gri-mé-ni, gri-mè-ni.


Commune de Grimesnil Coordonnées géographiques de la mairie Logo-Mairie.png
48° 57' 9.66" N, 1° 21' 4.59" W (OSM)
Arrondissement Coutances
Chargement de la carte...
Canton Quettreville-sur-Sienne
Ancien canton Gavray
Intercommunalité CC Coutances Mer et Bocage
Gentilé Grimesnilais(es)
Population 62 hab. (2016)
Superficie 2,61 km²
Densité 24 hab./km2
Altitude 45 m (mini) - 118 m (maxi)
Code postal 50450
N° INSEE 50221
Maire Yannick Gervaise
Communes limitrophes de Grimesnil
Guéhébert Roncey Roncey
Guéhébert Grimesnil Saint-Denis-le-Gast
Lengronne Lengronne,
Saint-Denis-le-Gast
Saint-Denis-le-Gast

Entrée Est de Grimesnil.
Entrée Est de Grimesnil.


Toponymie

Attestations anciennes

  • ecclesia Sancti Petri de Grismesnil 1180/1189 [1].
  • [abl.] Grimesnillo 1332 [2].
  • Grimesnil 1349 [3].
  • Graumesnil [sic] 1612/1636 [4].
  • Grimesnil 1677 [5].
  • Griménil 1689 [6].
  • Crimenil [sic] 1694 [7].
  • Cri Menil [sic] 1695 [8].
  • Grimenil ~1700 [9].
  • Grimesnil 1713 [10].
  • Grimenil 1716 [11].
  • Griménil 1719 [12].
  • Grimesnil 1735 [13].
  • Grimenil 1757 [14], 1758 [15].
  • Grimesnil 1753/1785 [16], 1793 [17], 1801 [18], 1804 [19].
  • Griménil 1828 [20].
  • Grimesnil 1829 [21].
  • Griménil 1830 [22], 1837 [23].
  • Grimesnil 1854 [24], 1825/1866 [25], 1878 [26], 1880 [27], 1903 [28], 1954 [29], 1962 [30], 1972 [31], 1978, 1993 [32], 2007 [33].

Étymologie

Toponyme médiéval formé de l'ancien français maisnil, mesnil « habitation avec portion de terre; demeure, maison, manoir, domaine rural », et parfois « métairie », précédé d'un élément représentant un anthroponyme. Les opinions divergent quant à son identification.

  • Albert Dauzat [34], sans connaître les formes anciennes du toponyme, avait proposé le nom de personne d'origine germanique Grimo, que l'on doit rejeter en raison de la première attestation aujourd'hui connue, Grismesnil en 1180/1189.
  • Sa disciple Marie-Thérèse Morlet [35], citant cette dernière forme, a proposé le nom de personne germanique Griso, qui convient bien.
  • François de Beaurepaire [36], pour une raison inconnue, semble hésitant, et suggère « peut-être un nom d'homme (cf. le nom de famille Legris) », ce qui est pour le moins curieux.

On ne voit pas pourquoi ce dernier auteur hésite à adopter la solution de Marie-Thérèse Morlet, qui ne pose aucun problème : elle est en effet parfaitement conforme à ce que l'on sait des noms en -mesnil, fréquemment combinés (comme -ville) avec un nom de personne d'origine germanique. En l'occurrence, Griso est un anthroponyme bien connu, hypocoristique des noms germaniques dont le premier élément est gris- « gris » [37]. Cet élément repose sur le germanique commun °grīsjaz « gris » (d'où aussi le français gris, par l'intermédiaire du francique), que l'on rattache à une base indo-européenne °gʰer- « luire; gris » (cf. l'anglais grey « gris » < germanique °grēwaz).

Il est cependant nécessaire faire état de l'hypothèse de Jean Adigard des Gautries [38], chez qui Marie-Thérèse Morlet a trouvé la première attestation du toponyme. Cet auteur spécialiste des noms scandinaves avait envisagé une telle origine, en l'occurrence le nom Gríss, que l'on pense retrouver dans de nombreux toponymes anglo-scandinaves anciens tels que Grisebi, Gristorentun, Grisethorntune, Grisethorp, Grisethwayth, etc. Il s'agit dans ce cas d'un surnom apparenté à l'ancien islandais grípa « cochonnet, pourceau »; rare en tant que nom individuel (à l'exception du Jutland), il était fréquent comme sobriquet en Islande, en Norvège et au Danemark [39]. On ne peut donc exclure ici une explication par un nom scandinave ou anglo-scandinave, quoique ceux ci se trouvent moins fréquemment combinés avec mesnil que les noms d'origine germanique continentale.

On notera par ailleurs qu'il existe un hameau homonyme à Équeurdreville et Octeville.

Géographie

Histoire

La commune fusionne le 1er février 1973 avec Saint-Denis-le-Gast (arrêté du 15 janvier 1973) avant de reprendre son indépendance le 1er janvier 1984 (arrêté du 29 juin 1983).

Démographie

Sous l'Ancien régime

Sous l'Ancien régime, le dénombrement des populations se fait généralement par feux, c'est-à-dire par foyers. Le nombre de personnes habitant sous un même toit variant beaucoup suivant celui d'ascendants et d'enfants [40], ces données sont donc relatives, mais donnent néanmoins une idée de l'évolution démographique.

Depuis la Révolution

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793.
À partir du 21e siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans, contrairement aux autres communes qui ont une enquête par sondage chaque année[41]. En 2016, la commune comptait 62 habitants.

           Évolution de la population depuis 1793  [modifier] (Sources : Cassini [42] et INSEE [43])
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851 1856
242 240 274 260 250 264 252 255 258 256
1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896 1901 1906
242 232 203 202 193 185 169 159 153 142
1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954 1962 1968 1975
142 150 112 119 133 132 125 120 98 /
1982 1990 1999 2006 2007 2008 2009 2010 2011 2012
/ 53 51 66 68 70 67 63 60 60
2013 2014 2015 2016 - - - - - -
61 61 62 62
Notes : De 1962 à 1999 : Population sans doubles comptes. Depuis 2006 : Population municipale.
Sources :
Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[44] puis INSEE à partir de 2004.


Administration

Circonscriptions administratives avant la Révolution

Circonscriptions administratives depuis la Révolution

Les maires

Liste des maires
Période Identité Parti Qualité Observations
.......-....... Michel Le Cocq . 1792 - 1793
.......-1797 Daniel Letousey . 1794
1797-....... Jean Le Chevallier . 1798
.......-....... ....... .
.......-1823 Daniel Letousey . 1803, décédé en exercice le 17 janvier 1823
1823-1823 Mary Louis Germain faisant fonction
1824-1826 Pierre François Revel
1826-1840 Mary Louis Germain décédé en exercice le 20 novembre 1840
1840-1848 Victor Honoré Le Tousey
1848-1855 Louis Quesnel
1855-1870 Armand Leroyer décédé en exercice le 26 mai 1870
1870-1876 Aimable François Lebrun
1876-1882 Désiré François Lebrun
1882-1903 Charles Robine
1903-1913 Ernest Letousey
1913-....... Albéric Lavalley 1916, faisant fonction
.......-1924 Émile Lemoine . 1921
1924-1934 Victor Larsonneur .
1934-1943 Charles Joret .
1943-1945 Georges Letousey faisant fonction
1946-1947 Georges Letousey
1947-1948 Émile Bosquet
1948-1973 Ernest Lemoine
1973-1977 Ernest Lemoine fusion avec Saint-Denis-le-Gast, maire délégué
1977-1983 Bernard Cordier fusion avec Saint-Denis-le-Gast, maire délégué
1984-2008 Julien Domet DVD séparation d'avec Saint-Denis-le-Gast
2008-actuel Yannick Gervaise SE artisan
Sources : État civil de 1790 à 1892 - De 1892 à nos jours : 601 communes et lieux de vie de la Manche.
Toutes les données ne sont pas encore connues.


Mairie

Horaires d'ouverture
Jours Matin Après-midi Coordonnées de la mairie (Pour envoyer un mail et signaler une erreur cliquez ici)
Lundi - -
La mairie (2013).

La mairie (2013).

Adresse : 1 route de la Vanne
50450 Grimesnil

Tél./Fax : 02 33 61 49 22
Courriel : Contacter la mairie
Site internet : Pas de site officiel
Commentaire :
Source : Annuaire Service-Public (7 mai 2012)

Mardi - -
Mercredi - -
Jeudi - -
Vendredi - 14 h - 16 h
Samedi - -


Religion

Circonscriptions ecclésiastiques avant la Révolution

Patronage

Circonscriptions ecclésiastiques actuelles

L'église

Lieux et monuments

  • Église Saint-Pierre (11e/15e/18e s.).
  • Stèle dédiée aux soldats américains et aux civils normands tués dans les combats de la Lande des morts, le 29 juillet 1944 [45].
  • Vallée de la Sienne.
  • Rives de la Vanne

Personnalités liées à la commune

Notes et références

  1. Léopold Delisle, Recueil des actes de Henri II, revu et publié par Élie Berger, Imprimerie Nationale, Paris, t. II, 1920, p. 367, § DCCXXXV.
  2. Pouillé du Diocèse de Coutances, 1332, in Auguste Longnon, Pouillés de la Province de Rouen, Recueil des Historiens de France, Paris, 1903, p. 280B.
  3. Léopold Delisle, Les actes normands de la Chambre des Comptes sous Philippe de Valois (1328-1350), Rouen, Le Brument, 1871, p. 386, § 218.
  4. Jean Bigot sieur de Sommesnil, État des paroisses des élections de Normandie, 1612/1636 [BNF, ms. fr. 4620].
  5. Roles par généralités et élections des paroisses de France et de leur imposition aux tailles, 1677 [BNF, cinq cents Colbert, ms. 261 f° 229 à 275].
  6. G. Mariette de La Pagerie, cartographe, Unelli, seu Veneli. Diocese de Coutances, divisé en ses quatre archidiaconés, et vint-deux doiennés ruraux avec les Isles de Iersay, Grenesey, Cers, Herms, Aurigny etc., chez N. Langlois, Paris, 1689 [BNF, collection d'Anville, cote 00261 I-IV].
  7. Jean-Baptiste Nolin, Le duche et gouvernement de Normandie Divisé en Haute et Basse Normandie, en Divers Pays, et par Evechez, Paris, 1694 [BNF, IFN-7710251].
  8. P. Mortier / H. Jaillot, Le Duché et Gouvernement de Normandie divisée en Haute et Basse Normandie, Amsterdam, 1695.
  9. Gerard Valk, Normannia Ducatus, tum Superior ad Ortum, tum Inferior ad Occasum, Praefectura Generalis […] Anglici Caesarea sive Jarsey…, Amsterdam, ~1700.
  10. 10,0 et 10,1 Dénombrement des généralités de 1713 [BNF, ms. fr. 11385, f° 1 à 132].
  11. Guillaume de l'Isle, Carte de Normandie, Paris, 1716.
  12. Bernard Jaillot, Le Gouvernement général de Normandie divisée en ses trois généralitez, Paris, 1719.
  13. 13,0 et 13,1 Nouveau dénombrement du royaume par generalités, elections, paroisses et feux […], t. II, Impr. Pierre Prault, Paris, 1735, p. 59b.
  14. L. Brion de la Tour, Recueil des Côtes Maritimes de France, Desnos, Paris, 1757, carte n° 13.
  15. Robert de Vaugondy, Carte du gouvernement de Normandie, Paris, 1758.
  16. Carte de Cassini.
  17. Site Cassini.
  18. Bulletin des lois de la République française, Imprimerie Nationale, Paris.
  19. Dictionnaire universel, géographique, statistique, historique et politique de la France, impr. Baudouin, libr. Laporte, vol. II (COA-H), an XIII (1804), p. 622b.
  20. Louis Du Bois, Itinéraire descriptif, historique et monumental des cinq départements de la Normandie, Mancel, Caen, 1828, p. 470.
  21. Annuaire de la Manche (1829), Statistique de l'arrondissement de Coutances, p. 138.
  22. J. G. Masselin, Dictionnaire universel de géographie physique, commerciale, historique et politique du Monde Ancien, du Moyen Age et des Temps Modernes comparées / Dictionnaire universel de géographie, t. I, Auguste Delalain, Paris, 1830, p. 576a.
  23. Dictionnaire géographique universel ou description de tous les lieux du globe sous le rapport de la géographie physique et politique, de l’histoire, de la statistique, du commerce, de l’industrie, etc., etc., Sociétés de Paris, Londres et Bruxelles pour les publications littéraires, Bruxelles, 1837, t. I, p. 808b.
  24. V. Lavasseur, Atlas National Illustré des 86 départements et des possessions de la France, A. Combette éditeur, Paris, 1854.
  25. Cartes d’État-Major (relevés de 1825 à 1866, mises à jour jusqu’à 1889).
  26. Abbé Auguste Lecanu, Histoire du diocèse de Coutances et d'Avranches depuis les temps les plus reculés jusqu'à nos jours; suivie des actes des saints et d'un tableau historique des paroisses du diocèse, impr. de Salettes, Coutances, t. II, 1878, p. 330.
  27. Adolphe Joanne, Géographie du département de la Manche, Hachette, Paris, 1880, p. 60b.
  28. Auguste Longnon, Pouillés de la Province de Rouen, Recueil des Historiens de France, Paris, 1903.
  29. Nomenclature des hameaux, écarts et lieux-dits de la Manche, INSEE, 1954.
  30. Atlas de Normandie, Caen, 1962.
  31. Anne Vallez, Pierre Gouhier, Jean-Marie Vallez, Atlas Historique de Normandie II (économie, institutions, comportements), Université de Caen, Caen, 1972.
  32. Annuaire officiel des abonnés au téléphone.
  33. Carte IGN au 1 : 25 000.
  34. Albert Dauzat et Charles Rostaing, Dictionnaire étymologique des noms de lieux en France, Larousse, Paris, 1963, p. 333a.
  35. Marie-Thérèse Morlet, Les noms de personnes sur le territoire de l’ancienne Gaule du VIe au XIIe siècle, Paris, CNRS, t. III (les noms de personnes contenus dans les noms de lieux), 1985, p. 337b.
  36. François de Beaurepaire, Les noms de communes et anciennes paroisses de la Manche, Picard, Paris, 1986, p. 128.
  37. Marie-Thérèse Morlet, Les noms de personnes sur le territoire de l’ancienne Gaule du VIe au XIIe siècle, Paris, CNRS, t. I (les noms issus du germanique continental et les créations gallo-germaniques), 1968, p. 116a.
  38. Jean Adigard des Gautries, Les noms de personnes scandinaves en Normandie de 911 à 1066, Lund, 1954, p. 45.
  39. Geirr Bassi Haraldsson, The Old Norse Name, Studia Marklandica, I, Olney, MD, Markland Medieval Militia, 1977, p. 10, s.n. Gríss; Gillian Fellows-Jensen, Scandinavian Personal Names in Lincolnshire and Yorkshire, Copenhagen, Akademisk Forlag, 1968, p. 109, s.n. Gríss.
  40. Une moyenne de 5 à 6 personnes semble cependant le chiffre le plus vraisemblable.
  41. Au début du 21e siècle, les modalités de recensement ont été modifiées par la loi no 2002-276 du 27 février 2002, dite « loi de démocratie de proximité » relative à la démocratie de proximité et notamment le titre V « des opérations de recensement », afin de permettre, après une période transitoire courant de 2004 à 2008, la publication annuelle de la population légale des différentes circonscriptions administratives françaises. Pour les communes dont la population est supérieure à 10 000 habitants, une enquête par sondage est effectuée chaque année, la totalité du territoire de ces communes est prise en compte au terme de la même période de cinq ans. La première population légale postérieure à celle de 1999 et s’inscrivant dans ce nouveau dispositif est entrée en vigueur au 1er janvier 2009 et correspond au recensement de l’année 2006.
  42. Population avant le recensement de 1962.
  43. INSEE : Population depuis le recensement de 1962.
  44. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  45. Monument commémoratif Grimesnil.