Gonneville

De Wikimanche

Gonneville est une ancienne commune du département de la Manche, commune déléguée au sein de Gonneville-Le Theil depuis le 1er janvier 2016.

Elle est parfois dénommée Gonneville-en-Saire pour la distinguer des autres communes portant le même nom. Mais cette appellation n'est pas officielle.


Gonneville.png Blason de la commune déléguée de Gonneville
(commune de Gonneville-Le Theil)
Coordonnées de la mairie annexe Logo-Mairie.png
49° 38' 6.88" N, 1° 28' 24.54" W (OSM)
Arrondissement Cherbourg-Octeville
Chargement de la carte...
Canton Val-de-Saire
Ancien canton Saint-Pierre-Église
Intercommunalité CA du Cotentin
Gentilé Gonnevillais(es)
Population 906 hab. (2015)
Superficie 15,36 km²
Densité 59 hab./km2
Altitude 52 m (mini) - 156 m (maxi)
Code postal 50330
N° INSEE 50209
Maire délégué Gérard Vaultier

Vue sur l'église et le château.
Vue sur l'église et le château.


Toponymie

Attestations anciennes

Étymologie

Toponyme médiéval en -ville (élément issu du gallo-roman VILLA « domaine rural »). Le premier élément est probablement l'anthroponyme d'origine scandinave Gunnulf [45], d'où le sens global de « domaine rural de Gunnulf ». Ce type toponymique se rencontre également à plusieurs reprises dans le Calvados et la Seine-Maritime, et s'apparente au type Gonnetot (Seine-Maritime), formé avec l'ancien scandinave topt « domaine rural ».

Il est à noter qu'Albert Dauzat avait proposé pour expliquer ce nom l'anthroponyme germanique Godina [46], peu convaincant étant donné les formes anciennes. Cette analyse fut implicitement abandonnée par sa disciple Marie-Thérèse Morlet [47]. Par ailleurs, Ernest Nègre a préféré le nom de personne scandinave Gunni [48] (hypocoristique de Gunnulf), ce que les mêmes formes anciennes ne peuvent confirmer formellement.

Le nom de personne Gunnulf, attesté en ancien danois, correspond à l'ancien suédois Gunnolf et l'ancien norois de l'Ouest Gunnólfr, Gunnúlfr. On le relève également dans diverses inscriptions runiques sous les formes ᚲᚢᚾᚢᛚᚠᛦ kunulfR (nominatif), ᚲᚢᚾᚢᛚᚠ kunulf (accusatif), etc. Il représente la combinaison des éléments gunn- (ancien norois gunnr, guðr) « guerre, combat » et -ulfr (ancien norois ulfr) « loup » [49].

On notera également l'appellation de Gonneville-sur-Saire, proposée en 1828 par Louis Du Bois pour distinguer le nom de cette commune de ses homonymes normands. Elle fait bien sûr référence à la rivière de Saire, qui passe au sud de l'agglomération. Celle-ci est en fait située sur le ruisseau du Saouticot. La proposition de Du Bois, quant à elle, ne connut pas le succès.

Géographie

Gonneville se situe dans le Val de Saire.

Histoire

La Seigneurie de Gonneville remonte au Xe siècle.

La commune est libérée le 26 juin 1944.

Climat

La commune enregistre les températures les plus extrêmes de toute la Normandie : - 12,3° en janvier 1985 et + 33,7° en juillet 2006 [50].

Démographie

Sous l'Ancien régime

Sous l'Ancien régime, le dénombrement des populations se fait généralement par feux, c'est-à-dire par foyers. Le nombre de personnes habitant sous un même toit variant beaucoup suivant celui d'ascendants et d'enfants [51], ces données sont donc relatives, mais donnent néanmoins une idée de l'évolution démographique.

Depuis la Révolution

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793.
À partir du 21e siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans, contrairement aux autres communes qui ont une enquête par sondage chaque année[53]. En 2015, la commune comptait 906 habitants.

           Évolution de la population depuis 1793  [modifier] (Sources : Cassini [54] et INSEE [55])
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851 1856
1 236 1 071 1 336 1 389 1 338 1 370 1 285 1 269 1 178 1 162
1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896 1901 1906
1 102 1 076 964 978 921 853 815 702 658 658
1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954 1962 1968 1975
691 612 565 561 513 514 512 507 527 489
1982 1990 1999 2006 2007 2008 2009 2010 2011 2012
654 773 853 859 860 857 864 874 884 894
2013 2014 2015 2016 2017 2018 2019 2020 2021 2022
897 908 906
Notes : De 1962 à 1999 : Population sans doubles comptes. Depuis 2006 : Population municipale.
Sources :
Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[56] puis INSEE à partir de 2004.



Administration

Circonscriptions administratives avant la Révolution

Circonscriptions administratives depuis la Révolution

Les maires

Liste des maires
Période Identité Parti Qualité Observations
1790-1891 Nicolas de Berruyer
1791-1793 Pierre Guillemelle
1793-1797 François Guéret dit le Jeune
1797-1800 Guillaume Lepetit
1800-1815 Antoine Daumas
1815-1815 Louis Germain de juil. à nov.
1815-1821 Charles Pinabel propriétaire, cultivateur né vers 1777 à Gonneville
1821-1831 François-Édouard Sellier
1831-1831 Charles Pinabel propriétaire, cultivateur de jan. à nov.
1831-1834 René Lemaresquier
1834-1843 Louis Germain
1843-1848 Charles Guillemelle
1848-1855 Adolphe Lambert
1855-1865 Médéric de Chivré propriétaire marquis, vicomte de Chivré
1865-1878 Jean Édouard Sellier propriétaire
1878-1887 Germain Xavier
1887-1907 Richard Germain
1907-1945 Auguste Creully
1945-1981 Maurice Tollemer avocat
1982-1983 Jean Leterrier
1983-2001 Charles Besnard
2001-2008 Stéphane Gobé SE
2008-2016 Luc Dufour SE commerçant
2016-actuel Gérard Vaultier SE élu maire délégué le 4 février 2016.
Sources : État civil de 1790 à 1892 - De 1892 à nos jours : 601 communes et lieux de vie de la Manche.
Toutes les données ne sont pas encore connues.



Mairie déléguée

Horaires d'ouverture
Jours Matin Après-midi Coordonnées de la mairie (Pour signaler une erreur cliquez ici)
Lundi - -
La mairie (2015).

La mairie (2015).

Adresse : 3, route de la Planque
Gonneville
50330 Gonneville-Le Theil

Tél./Fax : 02 33 22 90 91

Courriel : Contacter la mairie

Site internet : Pas de site officiel

Commentaire :

Source : Annuaire Service-Public (26 juillet 2012)

Mardi - 16 h - 18 h 30
Mercredi - -
Jeudi - -
Vendredi - 16 h - 18 h 30
Samedi - -



Religion

Circonscriptions ecclésiastiques avant la Révolution

Patronage

  • Dédicace de l'église paroissiale : Saint-Martin.
  • Patron (présentation) : l'abbé de Montebourg.
  • Fête patronale : ?

Circonscriptions ecclésiastiques actuelles

Lieux et monuments

  • Château (14e/16e/18e s.), inscrit à l'Inventaire des monuments historiques (IMH).
  • Église Saint-Martin (12e14e/15e/18e s.), inscrite à l'Inventaire des monuments historiques (IMH) en 1972 : groupe polychrome (16e s.), statues (15e/16e s.), maître-autel (18e s.).
  • Étang.
  • Vallée de la Saire.
  • Trace de voie romaine.
  • Bois de Blanqueville.
  • Un chêne-liège, essence rare dans le département, de 6,5 m de circonférence, a été labellisé « arbre remarquable » en juillet 2004.
  • Le Saouticot (rivière).
  • Fontaine Saint-Éloi.
  • Le Moulin du Theil (ancien moulin à grains).
  • Le Pont Rat.

Personnalités liées à la commune

Naissances

Décès

  • Du Tourps d'Amfreville, ligueur, tué le 22 décembre 1592.

Autres

Économie

L'arrivée du courrier au restaurant Tollemer.
  • L'aéroport de Cherbourg-Maupertus se trouve situé en partie sur le territoire de la commune.
  • Forges de la Châtellerie (vendues pendant la Révolution)
  • Filature de coton (1876), au bord de l'étang (fermée)
  • Transports Emmanuel Guérard
  • Écloserie de saumons
  • MG Diffusion : matériaux de construction

Transports

Ligne Manéo


Culture

Le château de Gonneville sert de décor au film de télévision L'Affaire Kergalen de Laurent Jaoui (2000).

Bibliographie

  • Geneviève Le Blond, « Château, église et filature de Gonneville », Ouest-France, 6, 7 et 8 mars 1963.

Lien interne

Notes et références

  1. Jean Adigard des Gautries, Les noms de personnes scandinaves en Normandie de 911 à 1066, Lund, 1954, p. 394.
  2. 2,0 et 2,1 François de Beaurepaire, Les noms de communes et anciennes paroisses de la Manche, Picard, Paris, 1986, p. 124.
  3. Léopold Delisle, Recueil des actes de Henri II, revu et publié par Élie Berger, Imprimerie Nationale, Paris, t. I, 1916, p. 473, § CCCXXVI.
  4. 4,0 et 4,1 Léopold Delisle, op. cit., t. II, 1920, p. 151, § DLXX.
  5. Léchaudé D’Anisy et Antoine Charma, Magni Rotuli Scaccariæ Normanniæ sub regibus Angliæ, pars secunda, Mémoire de la Société des Antiquaires de Normandie XVI, 2e série, 6e volume, Paris, 1852, p. 73b.
  6. Julie Fontanel, Le cartulaire du chapitre cathédral de Coutances, Archives départementales de la Manche, Saint-Lô, 2003, p. 330, § 198.
  7. 7,0 et 7,1 Léopold Delisle, Le cartulaire normand de Philippe-Auguste, Louis VIII, saint Louis et Philippe le Hardi, Mémoire de la Société des Antiquaires de Normandie XVI (2e série, 6e vol.), Paris, 1852, p. 267b, § 1034.
  8. Pouillé du Diocèse de Coutances, 1332, in Auguste Longnon, Pouillés de la Province de Rouen, Recueil des Historiens de France, Paris, 1903, p. 311G.
  9. Compte du Diocèse de Coutances, pour l’année 1351 ou 1352, in Auguste Longnon, op. cit., p. 378G.
  10. Ibid., p. 379D.
  11. Eugène Robillard de Beaurepaire et le Comte Auguste de Blangy, Le Journal du Sire de Gouberville (t. I), Mémoires de la Société des Antiquaires de Normandie XXXI, Caen, 1892, p. 8.
  12. Eugène Robillard de Beaurepaire et le Comte Auguste de Blangy, Le Journal du Sire de Gouberville (t. II), Mémoires de la Société des Antiquaires de Normandie XXXII, Caen, 1895, p. 873.
  13. Sébastien Cramoisy, Carte générale de toutes les costes de France tant de la mer Océane que Mediterranée, 1634 [BNF].
  14. Normandia Ducatus (carte du duché de Normandie), Atlas Van der Hagen, 1635.
  15. Jean Bigot sieur de Sommesnil, État des paroisses des élections de Normandie, 1612/1636 [BNF, ms. fr. 4620].
  16. Roles par généralités et élections des paroisses de France et de leur imposition aux tailles, 1677 [BNF, cinq cents Colbert, ms. 261 f° 229 à 275].
  17. G. Mariette de La Pagerie, cartographe, Unelli, seu Veneli. Diocese de Coutances, divisé en ses quatre archidiaconés, et vint-deux doiennés ruraux avec les Isles de Iersay, Grenesey, Cers, Herms, Aurigny etc., chez N. Langlois, Paris, 1689 [BNF, collection d'Anville, cote 00261 I-IV].
  18. Jean-Baptiste Nolin, Le duche et gouvernement de Normandie Divisé en Haute et Basse Normandie, en Divers Pays, et par Evechez, Paris, 1694 [BNF, IFN-7710251].
  19. P. Mortier / H. Jaillot, Le Duché et Gouvernement de Normandie divisée en Haute et Basse Normandie, Amsterdam, 1695.
  20. 20,0 et 20,1 Dénombrement des généralités de 1713 [BNF, ms. fr. 11385, f° 1 à 132].
  21. Guillaume de l'Isle, Carte de Normandie, Paris, 1716.
  22. Bernard Jaillot, Le Gouvernement général de Normandie divisée en ses trois généralitez, Paris, 1719.
  23. 23,0 et 23,1 Nouveau dénombrement du royaume par generalités, elections, paroisses et feux […], t. II, Impr. Pierre Prault, Paris, 1735, p. 56b.
  24. L. Brion de la Tour, Recueil des Côtes Maritimes de France, Desnos, Paris, 1757, carte n° 10.
  25. Robert de Vaugondy, Carte du gouvernement de Normandie, Paris, 1758.
  26. Carte de Cassini.
  27. Site Cassini.
  28. Bulletin des lois de la République française, Imprimerie Nationale, Paris.
  29. Dictionnaire universel, géographique, statistique, historique et politique de la France, impr. Baudouin, libr. Laporte, vol. II (COA-H), an XIII (1804), p. 583b.
  30. Louis Du Bois, Itinéraire descriptif, historique et monumental des cinq départements de la Normandie, Mancel, Caen, 1828, p. 465.
  31. Annuaire de la Manche (1829), Statistique de l'arrondissement de Cherbourg, p. 133.
  32. J. G. Masselin, Dictionnaire universel de géographie physique, commerciale, historique et politique du Monde Ancien, du Moyen Age et des Temps Modernes comparées / Dictionnaire universel de géographie, t. I, Auguste Delalain, Paris, 1830, p. 560a.
  33. Dictionnaire géographique universel ou description de tous les lieux du globe sous le rapport de la géographie physique et politique, de l’histoire, de la statistique, du commerce, de l’industrie, etc., etc., Sociétés de Paris, Londres et Bruxelles pour les publications littéraires, Bruxelles, 1837, t. I, p. 790b.
  34. Panorama pittoresque de la France […], par une société de gens de lettres, de géographes et d’artistes, Firmin Didot, Paris, t. V (section Manche), 1839, p. 26b.
  35. V. Lavasseur, Atlas National Illustré des 86 départements et des possessions de la France, A. Combette éditeur, Paris, 1854.
  36. Cartes d’État-Major (relevés de 1825 à 1866, mises à jour jusqu’à 1889).
  37. Abbé Auguste Lecanu, Histoire du diocèse de Coutances et d'Avranches depuis les temps les plus reculés jusqu'à nos jours; suivie des actes des saints et d'un tableau historique des paroisses du diocèse, impr. de Salettes, Coutances, t. II, 1878, p. 315.
  38. Adolphe Joanne, Géographie du département de la Manche, Hachette, Paris, 1880, p. 60a.
  39. Auguste Longnon, Pouillés de la Province de Rouen, Recueil des Historiens de France, Paris, 1903.
  40. Nomenclature des hameaux, écarts et lieux-dits de la Manche, INSEE, 1954.
  41. Atlas de Normandie, Caen, 1962.
  42. Anne Vallez, Pierre Gouhier, Jean-Marie Vallez, Atlas Historique de Normandie II (économie, institutions, comportements), Université de Caen, Caen, 1972.
  43. Annuaire officiel des abonnés au téléphone.
  44. Carte IGN au 1 : 25 000.
  45. Jean Adigard des Gautries, op. cit., loc. cit., puis à sa suite François de Beaurepaire, op. cit., loc. cit. et René Lepelley, Dictionnaire étymologique des noms de communes de Normandie, Caen, Presses Universitaires de Caen / Condé-sur-Noireau, Éditions Charles Corlet, 1993, p. 135b.
  46. Albert Dauzat et Charles Rostaing, Dictionnaire étymologique des noms de lieux en France, Larousse, Paris, 1963, p. 324b.
  47. Marie-Thérèse Morlet, Les noms de personnes sur le territoire de l’ancienne Gaule du VIe au XIIe siècle, Paris, CNRS, t. III (les noms de personnes contenus dans les noms de lieux), 1985.
  48. Ernest Nègre, Toponymie Générale de la France, Droz, Genève, t. II, 1991, p. 1023, § 18429.
  49. Gillian Fellows-Jensen, Scandinavian Personal Names in Lincolnshire and Yorkshire, Copenhagen, Akademisk Forlag, 1968, p. 344, 351 s. n. Gunn-, -ulfr; Lena Peterson, Nordiskt runnamnslexikon, Språk- och folkminnes-institutet, état du 30 septembre 2005, s. n. GunnulfR, Gunn, Gunni, -ulfR; Richard Cleasby et Guðbrandr Vigfusson, An Icelandic-English Dictionary, 2nd ed., Oxford, Clarendon, 1957, p. 221 s. v. gunnr; Geirr Bassi Haraldsson, The Old Norse Name, Studia Marklandica, I, Olney, MD, Markland Medieval Militia, 1977, p. 10 s. n. Gunnólfr; Jean Adigard des Gautries, op. cit., loc. cit.
  50. « Où fait-il beau et où pleut-il le moins dans l'Ouest ? », Dimanche Ouest-France, 12 janvier 2014.
  51. Une moyenne de 5 à 6 personnes semble cependant le chiffre le plus vraisemblable.
  52. Peut-être faut-il lire ici 301 ?
  53. Au début du 21e siècle, les modalités de recensement ont été modifiées par la loi no 2002-276 du 27 février 2002, dite « loi de démocratie de proximité » relative à la démocratie de proximité et notamment le titre V « des opérations de recensement », afin de permettre, après une période transitoire courant de 2004 à 2008, la publication annuelle de la population légale des différentes circonscriptions administratives françaises. Pour les communes dont la population est supérieure à 10 000 habitants, une enquête par sondage est effectuée chaque année, la totalité du territoire de ces communes est prise en compte au terme de la même période de cinq ans. La première population légale postérieure à celle de 1999 et s’inscrivant dans ce nouveau dispositif est entrée en vigueur au 1er janvier 2009 et correspond au recensement de l’année 2006.
  54. Population avant le recensement de 1962.
  55. INSEE : Population depuis le recensement de 1962.
  56. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.

Lien externe