Gilles Méquin-Jonville

De Wikimanche

Gilles Julien Méquin-Jonville, né en 1757, mort en 1832 est une personnalité politique de la Manche, médecin de profession.

Il est le fils de Pierre Méquin-Duval, sénéchal de la baronnie de Saint-Pair et le frère de Pierre Méquin, ancien sénéchal, ancien membre du conseil général et juge du tribunal de cassation[1].

Gilles Méquin-Jonville est maire de Granville en 1799, puis de 1805 à 1816. Qualifié en 1811 de « médecin désintéressé et habile administrateur », il est réputé pour son adresse à manier l'ironie au cours des discussions[1]. On lui doit l'aménagement des abords du Boscq en agréable promenade qui deviendra le cours Jonville[2].

De mai 1816 à août 1817 il est le premier président de la chambre de commerce de Granville.

Il est inhumé au cimetière Notre-Dame de Granville.

Hommage

Le cours Jonville de Granville célèbre sa mémoire.

Notes et références

  1. 1,0 et 1,1 R. du Coudrey, « L'état d'esprit à Granville pendant la Révolution », Le Pays de Granville, imprimerie moderne, Granville, 1911, p.73 (lire en ligne)
  2. Gérard Denizeau sous la direction de Jacques Riquier, Granville de 933 à aujourd'hui, éd. R&Co, 2013, p.32