Germain Baudre

De Wikimanche

Germain Baudre, né à Saint-Lô en 1885, mort dans le Morbihan en 1972, est un poète de la Manche.  

À la gloire d’un crétin

Curieux auteur patoisant que ce Saint-Lois qui commence sa carrière comme employé de la Trésorerie générale avant de s’engager dans l’armée en 1906. Grièvement blessé en 1916, il est nommé capitaine en 1919 et chef de bataillon en 1936. Il est encore en service en 1940 quand il est fait prisonnier.

Mais Germain Baudre n’est pas vraiment connu pour sa carrière militaire. Il s’est surtout distingué chez nous, puis dans le Morbihan où il devait se retirer jusqu’à sa mort, par une œuvre éclectique et surprenante. Elle comprend de nombreux articles dans des revues savantes, une chansonnette, Le Violoneux, un recueil de poèmes intitulé À l’ombre des marmites et des pièces en patois normand publiées en 1912 sous les titres de Vive Saint-Lô, À la gloire de Saint-Lô et Les Horsins : à l’illustre crétin en toute sincérité !

Ce militaire-poète a souvent écrit sous les pseudonymes de Roll Baldric et de G. de la Heuperie. Il fut aussi un grand sportif auquel Saint-Lô doit la création de son club nautique.  

Source

Dictionnaire des personnages remarquables de la Manche, tome 2, Jean-François Hamel, sous la direction de René Gautier