Georges Ronin

De Wikimanche

Georges Ronin, né à Cherbourg le 20 janvier 1894, mort à Paris le 8 mai 1954, est une personnalité militaire de la Manche.

Il est le fils d'Emmanuel Ronin (1860-1943), officier de marine, et d'Anne Bergasse du Petit-Thouars (1864-1964).

En 1913, il entre à l'École spéciale militaire de Saint-Cyr (Morbihan).

Il sert d'abord dans les dragons.

Pendant la Première Guerre mondiale, il est fait prisonnier par les Allemands dès septembre 1914. Il tente à plusieurs reprises de s'échapper mais sans succès. Il n'est finalement libéré qu'à la fin des hostilités.

En 1921, il rejoint l'armée de l'air et devient pilote.

En 1936, il devient commandant de la section Air du du Service de renseignement-Guerre. En 1940, il est nommé chef du service de renseignement de l'armée de l'Air (SR Air) sous le gouvernement de Vichy, qui travaille aussi pour l'Intelligence Service britannique [1]. En mai 1943, le général Giraud crée la Direction des services spéciaux de la France libre (DSS), qu'il confie au général Ronin, passé en Afrique du Nord [2]. Le général de Gaulle la supprime rapidement pour la remplacer par un service à sa solde [2].

Il termine sa carrière militaire avec le grade de général de brigade.

Distinctions

  • Commandeur de la Légion d'honneur

Notes et références

  1. « Les services secrets de Vichy », cheminsdememoire.gouv.fr, site internet, consulté le 5 décembre 2017 (lire en ligne).
  2. 2,0 et 2,1 Roger Faligot, Jean Guisnel et Rémi Kauffer, Histoire politique des services secrets français, éd. la Découverte, 2012.