Georges Leclerc

De Wikimanche

Georges Leclerc, né à Coutances le 24 février 1918 et mort le 23 décembre 1986, est une personnalité économique de la Manche.

Un dirigeant humaniste et visionnaire

Georges Leclerc, après des études dans sa ville natale de Coutances, les poursuit à l’Institut Saint-Lô à Agneaux [1]. Il effectue son service militaire dans la Marine.

En 1941, il est employé à la Casam (Coopérative d’approvisionnement et de service des agriculteurs de la Manche), entreprise coopérative à vocation agricole créée et dirigée par son père Paul [1]. En 1948, il en devient le sous-directeur et le directeur général en 1953 [1]. C’est lui qui assure le développement de la Casam en l’orientant vers l’agro-alimentaire par le rachat d’une entreprise de production de légumes en 1975 et de Sovico en 1975, l’abattoir de Coutances en 1977 [1]. Cette capacité de visionnaire permet à Agrial d’être aujourd’hui parmi les leaders de l’agro-alimentaire [1].

En 1967, il crée l’Union des Coopératives de Normandie (Ucanor) dont il garde la direction jusqu’en 1974. Il est élu maire de Coutances en 1977, et décide alors de se consacrer entièrement à ces nouvelles responsabilités [1]. Il est réélu en 1983.

Il donne beaucoup d’importance à la vie associative et sociale : il est le créateur du bureau d’aide sociale de Coutances, le promoteur du centre socio-culturel des Unelles, actuel pivot des associations et des services culturels du Coutançais [1].

Chrétien engagé, il est le délégué bénévole du Secours catholique de 1947 à 1956 [1]. Il est militant MRP à la création de ce parti après la guerre [1]. Il adhère, plus tard, au CDS. Cependant, ce n’est pas un politique, il aime à dire qu’« organiser la solidarité entre les hommes, c’est la noblesse de la fonction des responsables publics » [1].

Il est inhumé au cimetière de Coutances[2].

Hommage

Une place de Coutances porte son nom.

Notes et références

  1. 1,0 1,1 1,2 1,3 1,4 1,5 1,6 1,7 1,8 et 1,9 Dictionnaire des personnages remarquables de la Manche, tome 4, sous la direction de René Gautier.
  2. « Ces personnalités qui reposent au cimetière », Ouest-France, site internet, 3 novembre 2013