Geoffroy Herbert

De Wikimanche

Geoffroy Herbert, né à Paris, mort dans son château de Courcy, près d'Argentan (Orne) le 1er février 1510, est une personnalité religieuse catholique de la Manche.

Nommé évêque de Mende (Lozère), il échange son siège avec Julien de la Rovère, évêque de Coutances depuis 1476 [1]. Il est sacré le 17 décembre 1478. Il prend réellement possession de son diocèse le 31 décembre 1479. Ses premières préoccupations sont pour le rétablissement de la discipline ecclésiastique.

Le 22 juin 1480, Geoffroy Herbert comparaît à la barre de la Cour de Louis XI pour répondre de sa conduite. Il est immédiatement emprisonné dans la cour carrée de la Conciergerie. Il est élargi le 22 décembre suivant, son innocence reconnue. Mais le roi, qui a à satisfaire quelque vengeance à son encontre, ne voulant pas le relâcher en son honneur, le fait accuser de sorcellerie, très exactement d'être un « évocateur de diables en latin, grec et punique » [1]. Il est relaxé.

À l'avènement de Charles VIII, Geoffroy devient l'un de ses conseillers.

Il est président de l'Échiquier de Normandie [1].

En 1494, il pose la première pierre de la réédification de l'église Saint-Pierre (Coutances). Il encourage la construction du palais de justice de Rouen, fait construire le château épiscopal de Saint-Ébremond-de-Bonfossé, réédifier le manoir épiscopal de Saint-Lô et bâtir le chœur à double déambulatoire de l'églse Notre-Dame de Saint-Lô [1]. Il consacre la chapelle du couvent des Cordeliers de Valognes édifiée en 1500 [2].

Il fut, selon Paul Le Cacheux, « le premier évêque moderne de Coutances » [1].

Il est le frère de Louis Herbert, évêque d'Avranches de 1510 à 1526.

Hommage

Une rue de Coutances porte son nom.

Notes et références

  1. 1,0, 1,1, 1,2, 1,3 et 1,4 André Dupont, Histoire du département de la Manche, tome V, « Le grand bailliage de 1450 à 1610 », éd. Ocep, 1979, p. 43-44.
  2. Congrès de l'Association française pour l'avancement des sciences, Cherbourg et le Cotentin, impr. E. Le Maout, Cherbourg, 1905 (lire en ligne).