Gare maritime de Cherbourg (1912)

De Wikimanche

La façade.

La gare maritime de Cherbourg est un ancien équipement portuaire de Cherbourg-en-Cotentin.

Sa construction commence en 1910 [1], le long du quai de l'Ancien-Arsenal à l'emplacement de la première gare maritime.

Elle est mise en service début mai 1912 [2] et inaugurée le 3 juillet suivant par Fernand David, ministre du Commerce, qui effectue une sortie en mer à bord du Nomadic [3].

Elle accueille les passagers transatlantiques que des transbordeurs emmènent ou ramènent des paquebots mouillant en rade.

Elle se présente sous la forme d'un pavillon de briques rouges, d'une longueur de 225 mètres [1]. Au centre, on trouve une salle des pas perdus de 7 mètres de long sur 7 m de large [4], avec , sur les côtés, les bureaux des compagnies de navigation habituées du port transatlantique [1]. Le bâtiment est doté de trois salles de visite, une au nord, deux autres au sud, de plusieurs salles de douane, d'un service médical, d'une poste, d'un bureau de change, de toilettes et de bureaux administratifs [4].

Des célébrités y transitent comme le cinéaste américain D. W. Griffith, l'acteur américain Jacky Coogan ou encore le prince de Galles Édouard Windsor et le prince russe Félix Youssopoff au bras de la princesse Irina Alexandrovna [1].

À l'opposé du quai, trois voies ferrées amènent à pied d'œuvre les passagers venus de Paris par trains spéciaux [4].

En 1933, cette gare maritime est à son tour remplacée par une nouvelle gare maritime, construite quelques centaines de mètres plus loin, le long du quai de France.

Notes et références

  1. 1,0, 1,1, 1,2 et 1,3 Les Gares maritimes transatlantiques de Cherbourg, Cité de la Mer, février 2013 (lire en ligne).
  2. « Cherbourg s'embellit », L'Ouest-Éclair, 20 mai 1912.
  3. « Le ministre du Commerce à Cherbourg », L'Ouest-Éclair, 4 juillet 1912.
  4. 4,0, 4,1 et 4,2 « Cherbourg, port du Titanic et des transatlantiques », La Presse de la Manche, hors-série, octobre 2011.

Liens internes