Gabriel Frémin du Mesnil

De Wikimanche

Gabriel Frémin du Mesnil, François, Charles, né à Coutances le 6 décembre 1751 et mort dans la même commune le 28 juillet 1844, est un homme politique de la Manche, militaire de profession.

Biographie

Il fait ses premières armes sous le règne de Louis XV. Il se trouve à Saint-Roch où les forces réunies de France et d'Espagne luttent contre l'Angleterre. Il passe trois années de croisière sur les vaisseaux du roi. En 1789, capitaine des grenadiers du régiment de Penthièvre, il a déjà 24 ans de service qui lui méritent la médaille de Saint-Louis. Pendant la tourmente révolutionnaire, il n'est pas épargné : il vit presque toujours dans les prisons.

Quand l'ordre est rétabli, il est rappelé aux affaires publiques; il devient en 1801 membre du Conseil général de la Manche, qu'il préside de 1803 à 1807, en 1810 et de 1817 à 1818. Il reprend alors sa place de simple conseiller général, qu'il garde jusqu'en 1819.

Nommé maire de Coutances, il est à ce poste lors de la terrible disette de 1812. Il pousse le dévouement jusqu'à acheter de ses propres deniers des quantités considérables de comestibles qui sont distribués aux plus nécessiteux.

Quand vient la Restauration et par suite de l'organisation nouvelle des pouvoirs, il est élu député de l'arrondissement le 6 janvier 1813 [1]. On lui confère le titre de chevalier de la Légion d'honneur. En 1815, après la dissolution de la Chambre, il retourne à la vie privée. L'empereur Napoléon l'avait remarqué et avait eu pour lui quelques-unes de ces faveurs spéciales qu'il ne prodiguait pas et qui étaient extrêmement enviées.

Atteint d'une cruelle maladie, Gabriel Frémin du Mesnil décède à l'âge de 92 ans.

Il est le frère de Nicolas Frémin de Beaumont.

Il est le père de Pierre Frémin-Dumesnil (1803-1882), conseiller général de Montmartin-sur-Mer de 1850 à 1870 [2][3].

Il est propriétaire du château de Lingreville.

Source

  • Annuaire de la Manche, Saint-Lô, 1845.

Notes et références

  1. A. Robert, G. Cougny, Dictionnaire des parlementaires français de 1789 à 1889.
  2. « Tout sur la Manche », Revue du département de la Manche, tome 29, n° 113-114-115, 1987.
  3. À noter le changement de graphie du patronyme.

Lien externe