Gérard Bouquey

De Wikimanche

Gérard Justin Bouquey, né à Génissac (Gironde) le 6 février 1910 [1] et mort à Mortain le 6 octobre 1978 [2], est une personnalité remarquable de la Manche, « Juste parmi les nations ».

Biographie

Gérard Bouquey est le fils de Justin Bouquey (1875-) et d'Anna Joubert (1890-). À vingt-trois ans, il épouse à Chabanais (Charente), en mai 1933, Henriette Reix, ouvrière en chaussures, avec qui il aura cinq enfants.

Pendant la Seconde Guerre mondiale, en 1943, lui et son épouse sont domiciliés à Barenton où il est ouvrier agricole. Ils hébergent dans une pièce de leur maison une famille juive, Perla Waver et ses trois enfants, Jacques, six ans, Louis, quatre ans et Hélène qui a deux mois, pensant que ce sont des réfugiés parisiens [3].

Quand Gérard Bouquey conseille à Perla Waver de s’inscrire à la mairie, celle-ci lui révèle alors qu’ils sont juifs. Il prend conseil auprès de la gendarmerie locale qui lui promet de garder le secret. Les Waver restent ainsi toute la guerre à Barenton, se faisant passer pour des Français comme les autres, les enfants fréquentent l’école catholique du village [3].

Aux côtés de Louise et Gérard Bouquey, de nombreuses autres familles viennent en aide aux Waver, y compris pendant les bombardements qui ont suivi le Débarquement. À ce moment, les Bouquey emmènent en « exode » les Waver se réfugier chez d’autres parents, leur sauvant une nouvelle fois la vie [3].

Les Bouquey et leurs enfants vivent ensuite à Mortain [3].

Hommage

Le 3 juillet 1992, Yad Washem lui décerne ainsi qu'à son épouse Louise le titre de « « Juste parmi les nations ».

Notes et références

  1. « Fichier des personnes décédées », data.gouv.fr, Insee, année 1978.
  2. « Acte de décès n° 37 - État-civil de Mortain - Fichier des personnes décédées », data.gouv.fr, Insee, année 1978.
  3. 3,0 3,1 3,2 et 3,3 Dictionnaire des personnages remarquables de la Manche, tome 4, sous la direction de René Gautier, ISBN 2914541562.

Articles connexes