Fulgence Bienvenüe

De Wikimanche

Fulgence Bienvenüe devant l'entrée de la station de métro Monceau.

Fulgence Marie Auguste Bienvenüe, né à Uzel (Côtes d'Armor) le 27 janvier 1852 [1] et mort à Paris le 3 août 1936 [2], est un ingénieur polytechnicien lié au département de la Manche.

Biographie

À dix ans, il est élève chez les eudistes à Valognes [3], où son frère enseigne. Il étudie à Rennes puis Paris où il intègre l'école polytechnique en 1870 puis l’école des ponts et-chaussées.

Ses premières missions lui sont confiées en Normandie. Il a en charge la construction de deux lignes de chemin de fer : les lignes Fougères-Vire et Domfront-Alençon. Compte tenu des reliefs particulièrement escarpés de la région, le tracé « présentait de grandes difficultés, réputées insurmontables ». Franchissant les multiples contreforts, utilisant de récentes inventions tels que le détonateur (1883) et la dynamite (1867), réalisant une succession de tranchées et de remblais, il parvient à dessiner « un tracé plein d’élégance » [4].

Alors qu'il supervise une visite d’expropriation très mouvementée sur le tracé de la ligne de Pré-en-Pail à Mayenne, le 25 février 1881, il chute sur la voie et doit être amputé du bras gauche. Il est ensuite nommé ingénieur en chef de 1891 à 1893, pour la construction de l’aqueduc de l’Avre [5].

Puis il rejoint la capitale pour se lancer dans une carrière exceptionnelle. On lui doit notamment l’aménagement du parc des Buttes Chaumont, le percement de l’avenue de la République à Paris et la construction du métropolitain parisien dont il réalise tout ou partie des treize premières lignes.

Hommages

Une rue porte son nom à Grandparigny.

À Paris, la station de métro Montparnasse-Bienvenüe rappelle sa mémoire.

Notes et références

  1. « Acte de naissance n° 7 », Archives des Côtes d'Armor, archives communales de Uzel, registre de l'état-civil des NMD (1846-1849-8), 7E 384/7, page 201/382.
  2. « Acte de décès n° 1755 », Archives de Paris, archives du 17e arrondissement, registre de l'état-civil des décès (1936), 17D 255, page 24/31.
  3. Claude Berton, Fulgence Bienvenüe et la construction du métropolitain de Paris, Presses des Ponts, 1998.
  4. Dépliant Les voies vertes de la baie du Mont-Saint-Michel(lire en ligne).
  5. Amis et passionnés du Père-Lachaise[1], consulté le 10 juillet 2016.

Lien externe