Fromagerie du Val d'Ay

De Wikimanche

(Redirigé depuis Fromagerie Réaux)
Fromage Réo.

La fromagerie du Val d'Ay, ou fromagerie Réaux, plus connue sous le nom de sa marque phare Réo, est une entreprise de la Manche, située à Lessay.

Histoire

Théodore Réaux, le fondateur.

La laiterie-fromagerie du Val d'Ay est fondée par Théodore Réaux en 1931 qui lance en même temps la marque « Réo »[1]. Elle compte alors une vingtaine de salariés et fabrique environ 1 200 camemberts par jour[2]. Le lait est collecté auprès des cultivateurs du canton de Lessay par des ramasseurs indépendants circulant avec des voitures à cheval[2].

En 1987, Bertrand Gillot[3] rachète à la famille Réaux la société, dont son père était actionnaire et dont lui-même avait pris la direction technique vers 1983 pour la redresser[4].

Dans les années 1990, Bruno Dufour-Coppolani réalise une fresque représentant des personnages normands du XIXe siècle sur les murs de l'usine qui s'ouvre aux visiteurs [5].

Le 29 juillet 2016, les Maîtres laitiers du Cotentin rachètent la société [6]. « L'objectif est rassurer la continuité et la pérennité de l'entreprise », explique Bertrand Gillot, 75 ans, patron sans successeur [6].

Le 1er juin 2018, la fromagerie lance un camembert Réo Spécial D-Day, assorti d'une étiquette conçue à l'occasion du 74e anniversaire du Débarquement[7].

Le 31 juillet 2019, l'équipe de Télématin émission de France 2 vient filmer la fabrication la fabrication du fromage pour la chronique culinaire Le Triporteur[8].

Production

Beurre de baratte Réo.
Camembert Réo affiné.
Identification producteur.

Elle est spécialisée dans la fabrication de camemberts et de beurre AOP, sous les marques Réo, Le Gaslonde, Le Val d'Ay et Th. Réaux. Elle fabrique également du camembert sous licence Sylvain Hardel. Le camembert au lait cru est moulé manuellement à la louche, le beurre est fabriqué à la baratte, la crème fraîche et le fromage blanc sont aussi conçus traditionnellement [1].

Cinq produits portent le label Gourmandie : le fromage frais lisse, le fromage frais campagnard, le camembert Réo AOC de Normandie, le beurre doux pasteurisé Réo et la crème fraîche Réo 42 % de matière grasse [9].

La société Réaux se fournit exclusivement auprès de 60 producteurs de lait des cantons de Lessay, La Haye-du-Puits et Périers, dont les vaches passent au moins six mois de l'année dans les herbages [1]. Au total, 22 millions de litres de lait sont collectés en 2012 [1].

Avec l'ouverture d'un nouvel atelier en octobre 2008, la production passe de 12 000 camemberts par jour à près de 20 000. Coût de l'investissement : 1 million d'euros, avec une aide de 125 000 € du Conseil général de la Manche.

Le critique gastronomique Périco Légasse estime que le camembert des fromageries Réo est l'un des seuls fiables sur le marché. Il met en avant « son sublime gaslonde »[10].

Effectif

La société emploie 85 personnes en 2018[7] (85 également en 2012[1] et 2016[11]).

Chiffre d'affaires

Le chiffre d'affaires est de 20 millions d'euros en 2018 [8] (18 millions d'euros en 2012 [1]).

Visites

La fromagerie propose la visite de ses ateliers : moulage, emprésurage, hâloirs, cave d'affinage et chaîne d'emballage. Elle présente du matériel ancien utilisé dans la fromagerie et une collection d'étiquettes à fromage[2].

La fromagerie se visite toute l'année :

  • Du 1er septembre au 30 juin, uniquement pour les groupes et sur rendez-vous.
  • Du 1er juillet au 31 août, du lundi au vendredi à 9 h, 10 h, 11 h, 12 h, 13 h.
  • Magasin ouvert pendant les visites jusqu'à 15 h.

Elle est labellisée Normandie qualité tourisme (au 1er mars 2015)[12]

Administration

Adresse : 1, rue des Planquettes
50430 Lessay
Tél. 02 33 46 41 33
Fax 02 33 46 07 54
Courriel : reo@orange.fr
Directeur : Marc Brunet

Notes et références

  1. 1,0 1,1 1,2 1,3 1,4 et 1,5 « Établissements Réaux : 100 % de matière manchoise », Manche Mag', n° 40, novembre-décembre 2013.
  2. 2,0 2,1 et 2,2 Dépliant publicitaire, 2015.
  3. Fils de Jacques Gillot, ingénieur de l’Institut agricole de Beauvais, propriétaire de la laiterie de Saint-Hilaire-de-Briouze (Orne) à partir de 1938, dont Théodore Réaux a été administrateur, président du Syndicat du camembert durant 35 ans, notamment lors de l’obtention de l’AOC en 1983, et créateur du centre interprofessionnel, Bertrand Gillot, diplômé de l'École nationale des industries laitières, a été directeur d'une fromagerie à Mantilly (Orne) de 1963 à 1971, puis directeur général et technique de la laiterie familiale de 1971 à sa vente en 2005 au groupe Fléchard.
  4. Portrait de producteurs - Bertrand Gillot, rungisinternational.com.
  5. « Dans la Manche, la fromagerie Réaux change de directeur », Ouest-France, site internet, 3 février 2017.
  6. 6,0 et 6,1 Robin Dussenne, « Les camemberts Réo changent de mains », Ouest-France, 4 août 2016.
  7. 7,0 et 7,1 « Une fromagerie de la Manche propose un camembert spécial D-Day », actu.fr, 4 juin 2018 (lire en ligne)
  8. 8,0 et 8,1 Mélina Barbot, « Télématin en tournage à la fromagerie Réo », Ouest-France, 1er août 2019.
  9. gourmandie.fr, site internet, consulté le 17 août 2010.
  10. Périco Légasse, « La meilleure saison du fromages », Marianne, 2-8 octobre 2015.
  11. Ouest-France, site internet, 26 janvier 2017 (lire en ligne)
  12. Carte des établissements labellisés 2015, Normandie qualité tourisme, 2015.

Lien interne

Lien externe