François Louvel de Monceaux

De Wikimanche

François, Armand, Bonaventure Louvel de Monceaux, né à Contrières le 4 mai 1768 et mort dans la même commune le 20 juillet 1843[1], est un homme politique de la Manche, militaire de profession.

Officier d’artillerie sous l’Ancien régime, il émigre à la Révolution, servant l’armée des princes et commandant l’armée de l’ouest par intérim [2].

Fait chevalier de Saint-Louis à la Restauration, il est élu député de la Manche le 13 novembre 1822 pour le troisième arrondissement (Coutances). Réélu le 25 février 1824 et en novembre 1827, il siège au centre ministériel jusqu'à sa défaite en juin 1830. Il vote le milliard des émigrés, les lois sur le sacrilège, sur le droit d’ainesse, sur la conversion des rentes et contre la liberté de la presse, et il soutient le ministère Polignac [2].

Maire de Contrières de 1815 à 1843, conseiller général de 1825 à 1830, il préside le conseil général de la Manche de 1826 à 1827 et de nouveau en 1829 [3].

Il termine sa carrière militaire comme colonel d'artillerie.

Notes et références

  1. État civil Contrières 1843.
  2. 2,0 et 2,1 A. Robert, G. Cougny, Dictionnaire des parlementaires français de 1789 à 1889.
  3. « Tout sur la Manche », Revue du département de la Manche, tome 29, n° 113-114-115, 1987.

Lien externe