François Jourdan de la Passardière

De Wikimanche

François Jourdan de La Paasardière.

François Jourdan de la Passardière, né à Granville le 16 décembre 1787 [1] et mort à Brest (Finistère) le 3 janvier 1851, est une personnalité militaire de la Manche, marin de son état.

Un autre vainqueur à Arromanches

Arromanches est entrée dans l’histoire contemporaine à l’aube du 6 juin 1944.

Un siècle et demi plus tôt, son nom apparaît à l’occasion d’une bataille navale qui, le 5 septembre 1811, oppose des vaisseaux anglais à une flottille de six canonnières françaises [2]. Cette dernière est sous les ordres du Granvillais François Jourdan de la Passardière qui, non sans quelque peine, sort vainqueur de cette rencontre et réussit à gagner Barfleur [2].

François Jourdan, né dans une vieille famille de marins granvillais, commence sa carrière comme mousse à onze ans. À seize ans, il est aspirant. Fait prisonnier par les Anglais à Saint-Domingue, il s’évade au bout de trois ans de captivité [2].

Le 14 mai 1838, il se marie à Brest (Finistère) avec Rosalie Le Bescond de Coatpont (1814-1892), qui lui donne deux enfants : François-Hyacinthe (1845-1913) et Pauline (1847-1904).

Il se retire du service actif en 1848, à 51 ans, avec le grade de capitaine de vaisseau [2]. Il meurt à Brest trois ans plus tard.

Notes et références

  1. – Acte de baptême.
  2. 2,0 2,1 2,2 et 2,3 Dictionnaire des personnages remarquables de la Manche, tome 3, Jean-François Hamel, sous la direction de René Gautier.