François Cassin

De Wikimanche

André-François Cassin, né à Saint-Georges-de-Livoye en 1795 et mort le 12 avril 1853 [1], est un écrivain de la Manche  

Gloire et moralité

Après ses études secondaires au collège d'Avranches, il obtient une licence en droit et le titre d'agrégé de l'Université en 1825. Il occupe divers postes d'enseignant : régent de mathématiques au collège de Mortain, répétiteur de rhétorique et de philosophie au lycée Louis-le-Grand, puis de mathématiques avant d'être professeur de philosophie et enfin censeur à Caen (Calvados) [2].

Il est reçu docteur ès-lettres en 1832 et publie notamment un Essai sur l'origine de la société civile et sur la souveraineté [2].

André-François Cassin est ensuite nommé inspecteur de l'académie d'Angers puis recteur de l'académie de la Vendée en 1850 [2]. Il termine sa longue carrière universitaire comme recteur du département de l’Indre où il meurt de la fièvre typhoïde à l'âge de 58 ans [2].

Il est surtout l’auteur de nombreux ouvrages forts édifiants dont le plus connu (à son époque) s’intitulait "Sur les rapports de la vraie gloire avec la moralité" [3]

Notes et références

  1. Notice de personne sur data.bnf.fr (lire en ligne).
  2. 2,0 2,1 2,2 et 2,3 Annuaire du Département de la Manche, vol. n° 27, 1855, p.115 (lire en ligne).
  3. Dictionnaire des personnages remarquables de la Manche, tome 1, Jean-François Hamel, sous la direction de René Gautier, ISBN 291454190.