François-Auguste Delamare

De Wikimanche

François-Auguste Delamare, né à Valognes le 9 septembre 1800 (22 fructidor an VIII) et mort à Auch (Gers) le 26 juillet 1871, est une personnalité catholique de la Manche.

Un archevêque entreprenant

Il fait ses études au collège de Valognes puis au grand séminaire de Coutances.

Ordonné prêtre en 1823, il est d’abord professeur de théologie à Coutances puis principal du collège de Valognes. Refusant de prêter serment au nouveau régime de 1830, il revient à Coutances en 1834.

Il fait restaurer l’abbaye de Montebourg où il installe l’institut des Frères des écoles chrétiennes de la Miséricorde qu’il avait fondé et celle de Saint-Sauveur-le-Vicomte qui devient, avec Marie-Madeleine Postel, canonisée en 1825, la maison mère des Sœurs de la Miséricorde. Il dirige aussi à Pont-l'Abbé une succursale du Bon-Sauveur de Caen.

Il est nommé évêque de Luçon le 5 mars 1856 où, il ramène le calme dans un diocèse troublé par la politique. Le 20 février 1861, il devient archevêque d’Auch où, là aussi, il embellit la cathédrale et développe des congrégations religieuses avec les sœurs de la Miséricorde qu’il connait bien.

Il ne peut siéger, pour raisons de santé, au concile du Vatican.

Son Essai sur la véritable origine et sur les vicissitudes de la cathédrale de Coutances (1841) et la Vie édifiante de Marie-Madeleine Postel (1852) font référence.

Source

Dictionnaire des personnages remarquables de la Manche, tome 4, sous la direction de René Gautier, ISBN 2914541562.

Article connexe