Frédéric Dillaye

De Wikimanche

Frédéric Dillaye, né à Villedieu-les-Poêles le 19 janvier 1848, mort en 1905, est un écrivain de la Manche.

Des Finances au roman

D’abord obscur fonctionnaire du ministère des Finances, Frédéric Dillaye délaisse ses fonctions de rond-de-cuir pour devenir journaliste à Paris où il collabore à de nombreuses revues littéraires et scientifiques.

Mais c’est en tant que romancier qu’il acquiert une certaine notoriété. Il est en effet l’auteur d’une bonne vingtaine d’ouvrages dont quelques-uns connaissent un véritable succès de librairie.

On citera notamment Les héritiers de Jeanne d’Arc, Mademoiselle de Pierlys, Les millions du marsouin, Les émigrants de l’hirondelle rouge, Les vêpres égyptiennes et La filleule de Saint-Louis. L’action de ce dernier roman se situe à Villedieu-les-Poêles.

Frédéric Dillaye a aussi écrit des pièces de théâtre. Il est encore un des premiers à montrer de l’intérêt pour une technique et un art naissants, la photographie. Cet homme de lettres a la douleur de perdre sa femme dans le terrible incendie du Bazar de la Charité, le 4 mai 1896.

Source

Dictionnaire des personnages remarquables de la Manche, tome 3, Jean-François Hamel, sous la direction de René Gautier, ISBN 2914541171