Filature de Gonneville

De Wikimanche

La filature et son étang.

La filature de Gonneville est un ancien établissement industriel de la Manche, situé à Gonneville.

En 1798, une filature est construite à Gonneville par Jean Dauphin. Elle prend la place des forges de la Chatellerie [1]. Mais l'entreprise « ne réussit pas et chôma pendant dix ans » [2].

François-Philippe Sellier achète les bâtiments en 1816 et donne l'usine à son fils François Édouard Sellier, qui lance la production de cotonnades.

Il agrandit son étang de retenue et le porte à 8 hectares [2]. En 1828, la filature emploie 128 ouvriers et produit 50 tonnes de fil de coton [2].

En 1843, il s'y file 1 100 kilos de coton par jour [3].

Lorsque François Édouard Sellier meurt en 1869, son fils vend l'usine à Paul Fleury, qui développe la production jusqu'à ce que la crise cotonnière vienne ruiner ses efforts.

La production est alors orientée vers l'amiante, et l'activité de l'usine repart de plus belle. « Les ouvriers travaillaient jour et nuit sans interruption » [2]. Les commandes affluent d'Angleterre, d'Espagne et d'Italie.

À la fin du XIXe siècle, l'usine est déclarée en faillite dans des circonstances douteuses.

Notes et références

  1. Élie Guéné, La Manche au passé et au présent, éd. Manche-Tourisme, 1984, p. 246.
  2. 2,0 2,1 2,2 et 2,3 Louis Drouet, Recherches historiques sur les vingt communes du canton de Saint-Pierre-Église, impr. Saint-Joseph, 1893.
  3. Annuaire du département de la Manche, 1844, p. 39.