Fief de Beuzeville (1439)

De Wikimanche

Du 14 e au 15e siècle, le fief de Beuzeville passa par héritage et échanges des DE PIROU aux MEURDRAC et enfin aux DE BEUSEVILLE.

Présentation

L'édition de ce texte reproduit le document brut ( « texte zéro » ), sans ajout typographique d'aucune sorte (majuscules, ponctuation, apostrophes, etc.). Les abréviations ont été développées entre crochets.

Le texte, daté de 1439, est rédigé en moyen français, mais comme il s'agit d'une « copie de coppie », il a pu être légèrement rafraîchi. Il ne comporte que très peu de traits dialectaux (piecha employé deux fois; chirg(i)e, idem; bourgois; povair; fourme), commentés en note.

Texte

Copie de coppie comme ja piecha [1]

fouq[ue]s du mesle escuier en son vivant

S[eigneu]r de pirou pour luy et estably pour

damo[isel]le jacq[ue]mi[n]ne de lahaie de sa fame et

a cause delle eust baillie en eschange

afin de h[er]itage a j[e]han de villiers escuier

signe[u]r du ho[m]met vingt livres t[ournoi]x de r[ente]x

quilz avoie[n]t a prend[re] sur les hoirs de feu

colin murdrac au droit au droit et tiltre

de c[er]tain partage et contralt piecha fait

entre feu ph[i]l[ipp]es de lahaie pere de lad[ite] ja

q[ue]mi[n]ne damo[isel]le en son vivant S[eigneu]r de pirou

en no[m] que desS[us] dune part et led[it] feu

murdrac dault[re] part si co[m]me par les

l[ect]res dud[it] eschange que len dit avoir este passees

devant feu j[e]han escourtemer tabell[ion] a St lo

le XXIXe jour dapvril lan mil IIII ct et six [2]

len dit plus applain app[ar]oir Et depuis

par les p[ar]tages faictz ent[re] misS[ir]e robert

murdrac ch[eva]l[ie]r et j[e]han murdrac et ault[re]z

ces freres fust demourut la terre et S[eigneur]ie

de beuseville sur le vey aud[it] j[e]han murdrac

chirgie [3] de poier [4] aud[it] S[eigneu]r du hom[m]et lesd[ites] XX ll [5]

de rente lequel j[e]han murdrac eust par

pres fait eschange de lad[ite] terre de beuse

ville et icelle baillee a feu misS[ir]e raul

de beuseville en son vivant ch[eva]l[ie]r chirge de

poier lad[ite] rente aud[it] S[eigneu]r du ho[m]met

lequel mesS[ir]e raul long temps apres fust

alle de vie a deceps et delesse richart et

raullet de beuseville ces filz et h[er]itiers

p[ri]ncipaulx quy puis na gueres eussent

fait traicte et eschange de h[er]itage aveq[ue]z

aveq[ue]z guill[aum]e poisson bourgois de

careten et baillie aud[it] poisson les

fieux de lieville [6] et de hoeville [7] ch[a]rge

dacquicter lesd[ites] XX ll de rente et plusS[ieur]s

ault[res] et en acquicter lesd[its] de beuseville

ainxy quil est porte plus a plain par

les lectres sur ce faictes et pour en

poier faire les assietes en la fourme [8]

et manie[re] que pouvroit povaient faire lesd[its]

de beuseville et murdrac desquelles

XX ll de rente franchir et en demour[er]

quictes env[er] led[it] S[eigneu]r du ho[m]met led[it] poison

eust grant desir Scavoir faiS[er] e[n]t

fult p[rese]nt robert duboisjuga[n] escuier

S[eigneu]r du rontbisson lequel se submist

p[ro]mist et sobliga de acquictier delivrer

et desch[az]rgier pour le temps advenir

affin de h[er]itage led[it] poison ces hoirs

ou aians cause desd[ites] XX ll de rente env[er]s

le seigne[u]r du ho[m]met ces hoirs ou aians

cause et pr[ro]mist led[it] escuier a en garder

pour le temps advenir led[it] poison ces

hoirs ou aians cause de tous do[m]mages

et i[n]co[n]venie[n]s quy leur en pourroie[n]t

enssuir par ainxy que icell[ui] boisjugan

aura et luy demeure par cest appoi[n]

teme[n]t le droit den povair [9] faire lassiete

en la fourme et maini[er]e que en povait

faire co[m]me len dit led[it] feu colin murdrac

Et est ce fait p[ar] le prix de deux cens XL salus

dor XL soulz pour un que led[it] poisson en

poia p[rese]nteme[n]t aud[it] boisjugan en la p[rese]nce

dud[it] tabell[ion] dont e[u]t et ad ce e[u]t tesmoings

guill[aum]e lepelletier jullien hervieu fait

devant j[e]han le mor tabell[ion] a carenten

le XXVIme jour doctobre mil IIII ct XXXIX [10] ainxy

j le mor

Source

Cartularium Familia de Vernon et de La Haye en Normandie [BNF, Nouv. Acq. fr. 10682, Philipps MS 4395]. — Transcription de Catherine Lainé.

Notes et références

  1. comme ja piecha, littéralement « comme déjà depuis longtemps »; piecha est la forme normano-picarde de l'ancien français pieca [lire pieça], de même sens.
  2. 29 avril 1406.
  3. Lire chirgié « chargé ». On attendrait plutôt chergié ou chergi (formes normandes, attestant l'action fermante de [r] en syllabe initiale). La forme chirgié résulte de la fermeture [je] > [(j)i] d'un plus ancien °chiergié, postulé d'une part par la variante dialectale normano-picarde kierkier, et d'autre part par les formes normandes quiérette « charette », quierpente « charpente », etc.
  4. Payer.
  5. 20 livres.
  6. Liesville-sur-Douve.
  7. Houesville.
  8. Forme; forme dialectale de l'Ouest.
  9. Pouvoir; forme dialectale de l'Ouest.
  10. 26 octobre 1439.