Fastship

De Wikimanche

Fastship est un projet de liaison maritime entre Cherbourg et Philadelphie (États-Unis).

Porté par la société FastShip, Inc., basée à Philadelphie [1], il veut permettre d'assurer un trafic de fret à coût réduit avec des porte-conteneurs rapides.

Le projet naît à la fin des années 1990 [2],[3]. Il est prévu pour entrer en service en 2003, puis en 2010. Un pré-contrat est signé entre Benoît Le Cacheux, président de la Chambre de commerce et d'industrie Cherbourg-Cotentin, et Einar Pedersen, PDG de FastShip International, en vue d'installer le terminal cherbourgeois [4].

La durée de traversée estimée est de 95 heures, soit un peu moins de 4 jours, au lieu des 160 heures habituelles, soit 6 jours et demi. Le chargement et le déchargement sont prévus pour durer 6 heures.

Les navires sélectionnés sont des hydrojets de type Fastships TG770 de 265 mètres de long pour 50 m de large et 10,50 m de tirant d'eau, pouvant transporter 1 432 EVP (conteneurs équivalents 20 pieds) à une vitesse de 37,5 nœuds. La propulsion est assurée par cinq turbines à gaz géantes.

Le coût du projet est estimé à 1,5 milliard d'euros, avec une participation de l'État français de 100 millions d'euros [5].

Le projet est finalement abandonné, après la faillite de la société [6].

Notes et références

  1. « FastShip, Inc. », Opencorporates, site internet, 10 juin 2018 (lire en ligne).
  2. « Fastship Plans Extra-Fast Ships », AP, site internet, 10 juin 1999 (lire en ligne).
  3. « How to shrink the world », The Economist, site internet, 13 août 2001 (lire en ligne).
  4. « Un terminal pour le transport rapide américain », Le Moniteur, site internet, 4 juin 1999 (lire en ligne).
  5. Mikaël Guedj, « Fastship, l'Arlésienne », L'Express, site internet, 4 octobre 2004 (lire en ligne).
  6. Joseph N. DiStefano, « FastShip bankruptcy hits DRPA, rich investis », The Philadelphia Inquirer, site internet, 26 mars 2012 (lire en ligne).

Lien externe