Eugène Letendre

De Wikimanche

Eugène Letendre, né à Louvigné-du-Désert (Ille-et-Vilaine) le 10 août 1931, mort le 24 avril 2014, est une personnalité sportive de la Manche, coureur cycliste de son état.

Il arrive tout jeune à Saint-Hilaire-du-Harcouët, où sa famille s'établit au Pont-de-l'Airon [1].

C'est là qu'il commence sa carrière de coureur cycliste au Vélo-club Saint-Hilaire. Il est ensuite licencié au VC Rouen (Seine-Maritime).

Il est professionnel de 1954 à 1963, dans les équipes de Rochet-Dunlop (1954-1957), Peugeot-BP-Dunlop (1958-1960), Kas-Royal-Asport (1961) et Magnat-Paloma (1963). Il court notamment comme équiper de Jacques Anquetil.

Il termine deuxième du Tour de Normandie 1956 et remporte le Grand prix Michel-Lair la même année et réussit le doublé année suivante. Il remporte également en 1957 le prix de Cherbourg.

Il participe à deux Tours de France cyclistes : en 1956 (abandon dans la 8e étage) et 1958 (abandon dans le 10e étape).

Sa carrière sportive terminée, il se reconvertit comme propriétaire d'une entreprise de déménagements à Asnière-sur-Seine (Hauts-de-Seine), dans laquelle il emploie l'ancien champion cycliste Jean Robic, et propriétaire de chevaux de course.

En 2001, il est impliqué dans une affaire de dopage dans le milieu du cyclisme amateur, remontant à 1998 [2].

Il meurt âgé de 82 ans. Ses obsèques ont lieu à Bois-Colombes (Hauts-de-Seine).

Notes et références

  1. « Le cycliste Eugène Letendre n'est plus », Ouest-France, 2 mai 2014.
  2. « Quarante prévenus au procès du “pot belge” », Le Parisien, 28 mai 2001.