Eugène Crespel

De Wikimanche

Eugène Crespel, né à Saint-Germain-sur-Ay le 1er mars 1882, mort en 1962, est un écrivain de la Manche, instituteur de profession.  

Une idylle bretonne

Eugène Crespel appartient à la grande famille des écrivains patoisants de notre département.

Ce fils de douanier fait toute sa carrière dans l’enseignement public. Il est longtemps instituteur à Cherbourg [1].

C’est dans les tranchées de la Grande Guerre qu’il écrit sa première œuvre, Antigone, adaptée de la pièce de Sophocle [1]. Mais cette tragédie connaît une destinée malheureuse. Retenue en 1919 par le Théâtre de l’Odéon à Paris, elle n'est jamais jouée [1].

Eugène Crespel a plus de chance avec Franchette, une « idylle bretonne » qui est créée au Pré-Catalan en 1922 [1].

On lui doit aussi des essais poétiques, des recueils de poèmes inspirés par la vie pastorale, et même un oratorio qui, comme le reste de son œuvre, n’a pas résisté aux injures du temps [1].

Il publie des poèmes dans diverses éditions : Le Sillon littéraire, Le Penseur, Le Courrier de la Manche, Paris-Journal... [2].

Œuvres

  • Antigone, Imprimerie centrale, Cherbourg, 1919
  • La Flûte de roseau, poésies, Édition du Sillon littéraire, Paris, 1922, préface d'Anatole Le Braz

Notes et références

  1. 1,0 1,1 1,2 1,3 et 1,4 Dictionnaire des personnages remarquables de la Manche, tome 2, Jean-François Hamel, sous la direction de René Gautier, ISBN 2914541147.
  2. Raymond Postal, Anthologie critique des poètes normands, éd. Garnier Frères, 1920.