Eugène Auvray

De Wikimanche

Eugène Auvray, né à Tourlaville le 15 mars 1910, rentré du camp de concentration de Dachau (Allemagne), est un déporté de la Manche.

Le 13 janvier 1944, Eugène Auvray est déporté à bord du train Paris-Berlin (Allemagne) avec 64 Français et 1 Espagnol venant des prisons parisiennes. Regroupés dans un wagon cellulaire à la gare de l’Est, ils arrivent à Strasbourg lorsqu'ils sont redirigés vers le camp de concentration de Natzweiler-Struthof. Ces déportés sont classés N.N. [1]. Sîtot incorporés au camp, ils y reçoivent les signes distinctifs que sont le matricule, le triangle rouge et les vêtements qui doivent être marquer des lettres NN.

Eugène Auvray se voit attribué le numéro matricule 6952. À Natzweiler-Struthof, il intègre le kommando Erzingen dans lequel les détenus travaillent pour l’Unternehmen Wüst, d'autres travaillent chez des habitants ou doivent construire des abris antiaériens. Il est transféré au camp de concentration de Dachau où il intègre le kommando Allach où les détenus travaillent à différents projets et productions : d'abord pour une manufacture de porcelaine, ensuite pour la firme BMW et enfin pour différents chantiers de l'organisation Todt.

Il recouvre la liberté le 30 avril 1945 au lendemain de la libération du camp de Dachau auquel est attaché le kommando Allach.

Notes et références

  1.  Nacht und Nebel

Liens internes