Edmond Debon

De Wikimanche

Edmond Debon, né à Condé-sur-Noireau (Calvados) le 18 décembre 1846 et mort à Carolles le 2 mars 1922, est un peintre de la Manche.

La crise du coton des années 1860, et la guerre de 1870 font péricliter l'entreprise de textile de sa mère ; aussi, comme il est doué pour le dessin, il part à 26 ans suivre une formation aux Beaux-arts à Paris[1].

À partir de 1880, il participe à des concours lancés pour orner les mairies de Paris et alentours, ce qui lui permet de vivre de son art[1]. Il représente essentiellement des scènes de rues parisiennes, mais la Normandie l'attire également et il est l'un des premiers peintres à s'installer à Carolles, à la Mazurie [1]. À la fin de sa vie, il se met à peindre des baigneuses et des portraits de femmes dénudées dans une ambiance fantasque[1].

Hommages

Une rue de Carolles porte son nom.

En 2017, il est désigné président d'honneur du 29e salon des artistes amateurs de la Baie organisé à Carolles et quelques unes de ses œuvres y sont présentées[2].

En 2020, la municipalité de Carolles lui consacre l'un des vingt lutrins en pierre de lave émaillée disposés sur le parcours des peintres[3].

Notes et références

  1. 1,0 1,1 1,2 et 1,3 « Edmond Debon, un peintre à redécouvrir au musée de Condé-en-Normandie », L'Orne combattante, site internet, 14 décembre 2019.
  2. « Edmond Debon à l'honneur au salon de peinture », Ouest-France, 26 juillet 2017.
  3. « Carolles. Six artistes à retrouver sur le parcours des peintres », Ouest-France, 11 mars 2020.