Dominique Baudry

De Wikimanche

Dominique Baudry, née à Font-Romeu (Pyrénées-Orientales) le 13 décembre 1960, est une personnalité politique de la Manche.

Elle est maire de Granville depuis avril 2014.

Elle est gérante d'une entreprise de communication événementielle.

Originaire de Font-Romeu, elle vit à Grenoble (Isère), Strasbourg (Bas-Rhin) et Nantes (Loire-Atlantique), avant de se fixer à Granville en 1999 avec son mari né à Cherbourg [1].

Elle est élue conseillère municipale en 2001 sur la liste du maire divers droite Marc Verdier, qui lui confie la communication événementielle et l'envoie à la communauté de commune dont elle préside la commission communication de 2001 à 2008. Elle organise plusieurs grands événements sportifs et culturels (centenaire des associations loi 1901, Tour de France à la Voile, trophée des associations, Terre et Voix, concerts du théâtre marin...) et installe le service communication intercommunal.

Elle est deuxième sur la liste d'opposition à Daniel Caruhel menée par Jean-Yves Mercier aux municipales de 2008 [2].

Elle emporte le second tour des municipales 2014 dans une quadrangulaire avec 43,42 % des voix, devenant la première femme maire de Granville [2]. À l'automne 2016, elle affronte une crise au sein de sa majorité avec la démission de quatre de ses adjoints et de deux conseillers municipaux, qui lui reprochent « des problèmes de méthode » [3].

Elle est également engagée dans les mouvements de parents d’élèves, au Rotary Club de Granville, et siège au conseil d'administration d’un établissement bancaire mutualiste.

Ancienne adhérente de l'UMP, elle ne veut plus appartenir à aucun parti [1].

Le site internet granvillais Granville à poil la brocarde régulièrement[4].

Distinctions

  • Chevalier dans l'Ordre national du mérite le 3 mai 2017.

Notes et références

  1. 1,0 et 1,1 Xavier Oriot, « Dominique Baudry, première femme maire de Granville», Ouest-France, 1er avril 2014.
  2. 2,0 et 2,1 Jacqueline Fardel, « Qui est Dominique Baudry, première femme maire de Granville ? » France Bleu Cotentin, 31 mars 2014 (lire en ligne).
  3. « Tremblement de terre à Granville », La Manche Libre, site internet, 10 novembre 2016.
  4. Granville à poil, site internet consulté le 23 juillet 2019.

Voir aussi