Daniel Yon

De Wikimanche

Daniel Yon (au centre en costume) présente le premier numéro de La Presse cherbourgeoise.

Daniel Yon est une personnalité journalistique de la Manche.

Il est rédacteur à Cherbourg-Éclair [1].

À la Libération, Roger Pillet et André Picquenot ayant refusé le poste, il est choisi comme gérant de La Presse cherbourgeoise, qui sort son premier numéro le 3 juillet 1944, devenant ainsi le premier quotidien la France libérée [1]. Sa désignation a été agréée par les comités de la libération et les représentants du gouvernement provisoire [1].

Pour Jean Le Crest, longtemps secrétaire général de La Presse de la Manche, Daniel Yon était « un ancien journaliste non professionnel : il avait collaboré à de petits hebdos, tout en ayant une autre activité. À ma connaissance, il n'était pas issu de la Résistance (...) il avait dû « se trouver poussé à prendre le poste car les candidats ne se bousculaient pas ; les Allemands n'étaient pas encore très loin » [2].

Notes et références

  1. 1,0 1,1 et 1,2 André Picquenot, Cherbourg sous l'occupation, éd. Ouest-France, 1983, p. 95.
  2. Raymond Silar, Histoires vraies de la presse régionale, éd. L'Harmattan, 2010, p. 24.

Lien interne