Daniel Cuche

De Wikimanche

Daniel Cuche.

Daniel Cuche, né à Vigneux-sur-Seine (aujourd'hui Essonne) le 11 mai 1912, décédé en 1983 un homme politique de la Manche.

Biographie

Daniel Cuche choisit une carrière médicale. En 1942, il s'installe comme chirurgien à l'hôpital de Saint-Hilaire-du-Harcouët qu'il transforme en établissement moderne : il crée le service chirurgie dont il est chef de service jusqu'en 1972, ouvre une maternité qui permet les césariennes puis un service radiologie, un service médecine et un laboratoire d'analyses médicales[1].

Il participe à des réseaux de Résistance Libé-Nord et à la bataille de Mortain, au cours de laquelle il est mis à la tête de la municipalité de Saint-Hilaire-du-Harcouët par les habitants, officialisé le 10 août 1944 par sa nomination comme président de la délégation spéciale, puis son élection comme maire [2] le 20 mai 1945. Il prend en charge la reconstruction de sa commune[2], rasée au trois quarts[1]. Il est étiqueté républicain socialiste, puis socialiste SFIO, puis indépendant [2]. Le 8 mars 1959, à la surprise générale, il est battu dès le premier tour par Claude Cheval et sa liste d'Union pour le travail par 1 562 voix contre seulement 637.

Le 30 octobre 1945, il est élu conseiller général du canton, poste qu'il garde jusqu'en1964), il préside l'assemblée départementale d'octobre 1945 à 1946 [3]. Il s'oppose, seul avec Joseph Bocher, aux subventions aux écoles catholiques en 1958[2].

Distinctions

À 38 ans, il est fait chevalier de la Légion d'Honneur à titre civil et chevalier du Mérite agricole (1956)

Hommages

Le nouveau centre hospitalier de Saint-Hilaire-du-Harcouët doit prendre le nom de l'ancien maire[1].

Notes et références

  1. 1,0, 1,1 et 1,2 « Daniel Cuche a dynamisé l'hôpital et remis la ville sur pied », Ouest-France, 28 janvier 2014. (lire en ligne).
  2. 2,0, 2,1, 2,2 et 2,3 Gilles Morin, « Daniel Cuche », Le Maitron en ligne (lire en ligne).
  3. « Tout sur la Manche », Revue du département de la Manche, tome 29, n° 113-114-115, 1987.