Claude Gatignol

De Wikimanche

Claude Gatignol (1988)

Claude Gatignol, né à Saint-Julien-près-Bort (Corrèze) le 20 novembre 1938, est un homme politique de la Manche.

Il est député de la 4e circonscription de la Manche.

Biographie

Il naît dans une famille de commerçants itinérants en draps qui se sédentarisent à La Ferté-Macé (Orne). Il suit une éducation catholique puis des études à l'École nationale vétérinaire de Toulouse en 1957. Sa thèse obtenue, il s'engage comme élève officier au Service biologique et vétérinaire de l’armée. Puis en 1961, il passe vingt mois en Algérie comme lieutenant dans une compagnie de méharistes.

Il devient assistant vétérinaire à Lisieux (Calvados), puis à Falaise (Calvados), où il soigne des chevaux de grandes écuries de courses. Il s'installe enfin à Valognes, où il se marie en 1966 et se met à son compte.

Il s'inscrit aux Républicains indépendants (RI) et entre en 1977 au conseil municipal de Valognes, sous l'impulsion du député-maire gaulliste Pierre Godefroy, dont il devient le premier adjoint.

Comme adjoint municipal, conseiller général puis député, il accompagne la constitution du pôle nucléaire dans sa circonscription, avec l'usine de retraitement de la Hague et la centrale nucléaire de Flamanville. Fervent défenseur de cette énergie, il est également l'un des plus vigoureux acteurs du choix définitif d'EDF du site de Flamanville pour le futur réacteur EPR. Il déclare même en mai 2007 désirer un deuxième réacteur EPR à Flamanville.

Membre du Parti populaire pour la démocratie française (PPDF), il participe auprès d'Alain Madelin à la création du Club Idées Action et de Démocratie Libérale (DL) en 1997. Il intègre l'UMP en 2002.

Secrétaire de la commission des Affaires économiques, de l'environnement et du territoire, et vice-président de l'Office parlementaire d'évaluation des choix scientifiques et technologiques, il est nommé en 2004 à l'Observatoire national du service public de l’électricité et du gaz auprès du Conseil économique et social [1].

Fin 2005, il est visé par une plainte concernant une suspicion de détournement de 10 000 € du Fonds de développement économique de l'après-chantier de la Hague (FDEACH), malgré le remboursement de la somme. L'affaire se conclut par un non lieu en juillet 2007. En vue des législatives de 2007, les militants UMP locaux votent en faveur de Jean-Louis Valentin, candidat malheureux aux régionales, mais la direction nationale du parti préfère investir le député sortant. Furieux pour ce qui, selon lui, montre un mépris envers les militants, Jean-François Le Grand, sénateur et président du conseil général de la Manche, choisit de se mettre en congé de l'UMP [2]. Malgré tout, Claude Gatignol est réélu député au second tour des élections législatives le 17 juin 2007, avec comme suppléant Laurent Leclerc, son assistant parlementaire depuis mai 2001.

Il prend position pour les OGM et le gaz de schiste.

Il combat le projet de redécoupage électoral du gouvernement Fillon qui mène à la disparition de son siège de député. Après avoir longtemps menacé de se présenter en dissident dans la nouvelle circonscription de Coutances-Valognes, il renonce à sa candidature après l'élection présidentielle de mai 2012. Il soutient Éric de la Forcade, candidat dissident de l’UMP, tout en souhaitant « une majorité parlementaire pour François Hollande » [3].

Mandats

  • Conseil municipal de Valognes
    • du 10/03/1977 au 01/03/1983 : adjoint au Maire
    • du 07/03/1983 au 12/03/1989 : adjoint au Maire
    • du 18/03/1989 au 18/06/1995 : adjoint au Maire
    • du 18/06/1995 au 18/03/2001 : membre
  • Conseil général de la Manche
    • du 26/03/1979 au 17/03/1985 : conseil général
    • du 18/03/1985 au 29/03/1992 : membre du conseil général
    • du 30/03/1992 au 22/03/1998 : membre du conseil général
    • du 28/03/1994 au 22/03/1998 : vice-président du conseil général
    • du 23/03/1998 au 18/03/2001 : vice-président du conseil général
    • du 23/03/1998 au 28/03/2004 : membre du conseil général
    • du 19/03/2001 au 28/03/2004 : vice-président du conseil général
  • Assemblée nationale - quatrième circonscription de la Manche
    • du 06/06/1988 au 01/04/1993 : député de la Manche
    • du 02/04/1993 au 21/04/1997 : député de la Manche
    • du 01/06/1997 au 18/06/2002 : député de la Manche
    • du 02/10/2000 au 18/06/2002 : secrétaire de l'Assemblée nationale

Distinctions

Le 1er janvier 2014, il est promu chevalier dans l'ordre de la Légion d'honneur [4].

Notes et références

  1. « Arrêté du 19 mars 2004 fixant la liste des membres de l'Observatoire national du service public de l'électricité et du gaz, Journal Officiel,, n° 77, 31 mars 2004, p. 6289 (lire en ligne).
  2. Guillaume Ballard, « J.-F. Le Grand se met en congé de l'UMP », Ouest-France, 18 novembre 2006 (lire en ligne).
  3. « Claude Gatignol passe la main », Site internet manille.com, 18 mai 2012 (lire en ligne).
  4. Ouest-France, 2 janvier 2014.

Sources

Lien externe