Claude Blanguernon

De Wikimanche

Claude Auguste Joseph Blanguernon, né à Cherbourg le 30 août 1913 [1], [2] et mort en Espagne le 9 novembre 1986 [3], est un écrivain de la Manche, instituteur missionnaire de profession.

Du Hoggar à Gilles de Gouberville

Claude Blanguernon choisit la carrière d’instituteur, passant par l’École Normale de Saint-Lô pour se diriger aussitôt, avec son épouse Madeleine, vers les déserts mystérieux du Hoggar, à Tamanrasset (Algérie). Missionnaire laïque, il se consacra avec enthousiasme à l’enseignement des Touaregs et obtient même la création d’écoles nomades.

De ce temps-là, il rapporte quelques recueils de poèmes dont l’un publié chez Seghers et un livre Hoggar qui fait toujours autorité.

À la retraite, nouvelle passion à Saint-Vaast-la-Hougue. Là, à la fin des années 60, il s’attelle à un nouvel ouvrage, la vie du Sieur Gilles de Gouberville qu’il remet au goût du jour et permet aux mémoires du gentilhomme de ne pas continuer à dormir.

Personnage polyvalent, il était aussi le président et gardien du temple du tennis : que du blanc ! Un vrai personnage que ses amis appelaient "coco" et dont les derniers désirs, en 1986, sont un hommage à sa discrétion : « Ne venez pas sur ma tombe, c’est dans mes livres que vous me retrouverez ».

Notes et références

  1. « Table décennale », Archives de la Manche, archives communales de Cherbourg, registre table décennale (1913-1922), 4E 1/34, page 10/454.
  2. « Fichier des personnes décédées », data.gouv.fr, Insee, année 1986.
  3. « Acte de décès n° 86 - État-civil de Inconnue - Fichier des personnes décédées », data.gouv.fr, Insee, année 1986.

Source

Dictionnaire des personnages remarquables de la Manche, tome 4, sous la direction de René Gautier, ISBN 2914541562