Charles Letellier-Blanchard

De Wikimanche

Charles Letellier-Blanchard, né à Mortain le 16 février 1814 [1] et mort en 1902, est une personnalité militaire de la Manche.

Missions secrètes à l’étranger

Fils d’un lieutenant de Gendarmerie de Mortain, Charles Letellier-Blanchard choisit la même arme au sortir de Saint-Cyr. C’est un esprit brillant doué pour la diplomatie car Napoléon III le charge en 1854 de missions secrètes auprès du roi de Suède et de l’empereur d’Autriche en vue de négocier des alliances contre la Russie.

Puis après avoir servi dans l’état-major du corps expéditionnaire de la Baltique, il est promu colonel et nommé commandant de la garde de Paris. Il est à la tête de la légion de Gendarmerie de Nantes quand il accède en 1868 au grade de général de brigade. Quand survient la guerre de 1870, il est nommé au commandant du grand quartier général impérial de l’armée du Rhin. Il est fait prisonnier à Metz après la capitulation et conduit en captivité à Hambourg.

Il termine sa carrière comme inspecteur général de la Gendarmerie.

Notes et références

Source

Dictionnaire des personnages remarquables de la Manche, tome 2, Jean-François Hamel, sous la direction de René Gautier, ISBN 2914541147

Article connexe