Charles Lepeley

De Wikimanche

Charles Jules Lepeley, né à Barfleur le 15 avril 1889 et mort dans la même commune le 26 avril 1970 [1] [2], est un prêtre catholique, chroniqueur patoisant du Val de Saire et érudit de la Manche.

Biographie

Baptisé à Barfleur le 16 avril 1889, Charles Lepeley y fait sa première communion et y reçoit le sacrement de confirmation les 27 et 31 mai 1900. Séminariste exilé de Coutances suite aux lois de séparation de l'Église et de l'État de 1905, il étudie à « l'École de théologie » installée dans l'ancien couvent des Augustines de Notre-Dame de Carentan.

Ordonné prêtre le 3 mai 1913 par Mgr Guérard, c'est à Barfleur qu'il célèbre sa première messe solennelle, le 18 mai.

De 1913 à 1914, il est professeur à l'Institut libre Saint-Lô d'Agneaux. Pendant la Première Guerre mondiale, il est mobilisé à Rennes (Ille-et-Vilaine) à la 10e section d'infirmiers militaires et affecté, de 1915 à 1918, à l'hôpital complémentaire n° 36 à Agneaux. En 1918, il retrouve son poste de professeur à l'Institut libre Saint-Lô d'Agneaux, jusqu'en 1927.

Après un intérim de trois mois à l'église Sainte-Croix de Saint-Lô, il devient par décision de Mgr Louvard en date du 7 octobre 1927, curé de Valcanville et administrateur de Sainte-Geneviève et du Vicel, succédant à l'abbé Eugène Voisin. Il prend ses fonctions le 19 octobre 1927, la cérémonie de l'installation ayant lieu le dimanche 23 octobre, en présence de nombreuses notabilités locales, civiles et religieuses.

De 1928 à 1938, il fait paraître un bulletin paroissial mensuel, L'Hirondelle, destiné au millier d'habitants des trois paroisses qu'il dessert (Valcanville, Sainte-Geneviève et Le Vicel), dans lequel il publie des histoires écrites par lui-même en patois, témoignages des parlers et traditions du Val de Saire.

Il est promu chapelain épiscopal le 16 avril 1953.

En février 1956, très fatigué et condamné à prendre du repos, il est contraint d'abandonner les annexes de Sainte-Geneviève et du Vicel (« il n'avait qu'une simple bicyclette pour desservir ses trois paroisses »), mais reste curé de Valcanville [3].

Publications

Sur Charles Lepeley

Notes et références

  1. AD50, NMD Barfleur, 1883 - 1892 (5 Mi 805), page 348/547 Acte de naissance n° 19 (lire en ligne).
  2. Bibliothèque nationale de France, Notice de Charles Lepeley, consultée le 25 janvier 2018 (lire en ligne).
  3. Charles Lepeley, Valcanville, Coutances, Éditions Notre-Dame, 1957, p. 160.

Articles connexes

Lien externe